Disques

Meet me, deuxième album très réussi de Tricia Evy

Meet_me_cover200Avec la sortie de « Meet me », la talentueuse Tricia Evy s’attaque au défi dit du deuxième album. Celui qui doit confirmer, tout en dépassant, mais sans enfermer… Et de ce que j’y écoute, il s’agit d’un examen très réussi ! Tricia s’appuie sur le quartet avec lequel elle tourne ces dernières années, et la complicité qui les lie s’entend clairement. L’équipe s’est enfermée durant une semaine à Pompignan dans le Gard, dans le mas des studios Recall, pour graver en pleine complicité cet album fusionnel. A la basse et à la contrebasse, Thierry Fanfant apporte une force et une solidité tout en finesse, appuyé par le swing délicat de Francis Arnaud. David Fackeure fait ici office de directeur musical, et en plus de son jeu particulièrement pertinent et sensible, a fourni des arrangements instrumentaux et vocaux de qualité.

Avec « Meet me », Tricia Evy nous livre un album très personnel, et de grande classe. La délicatesse de la voix, sa diction, le ton général que ce soit en français, en anglais ou en portugais, font de cet album un objet précieux et apaisant. Que l’on ne s’y trompe pas, « Meet me » sais aussi être entrainant, et Tricia ne dédaigne pas de scatter, par exemple sur l’extended version d’Agua de Beber qui clôt l’album en donnant à chacun l’espace nécessaire pour s’exprimer. Après un premier album fait de standards du jazz et de biguines, Tricia mixe ici plus largement ses inspirations, de Baden Powell à Chopin en passant par Al Lirvat, et surtout, compose une partie des morceaux. On découvre ainsi qu’elle a un vrai don pour créer des mélodies accrocheuses, appuyées par les arrangements de David Fackeure. Le titre Meet me, qui donne son nom à l’album et illustre le pont qu’elle trace entre l’Europe (ou bien les Antilles ?) et l’Australie de son cœur, en est une démonstration éclatante, de même que Lanmou A, entre zouk et latin jazz, et sur lequel elle a fait appel à Sonny Troupé. « Meet me » est ainsi un album varié, où les prises de risquent existent comme dans la composition a cappella You’re beautiful ou bien dans le traitement appliqué à la Mazurka op. 67 n°4 de Chopin, à la fois original et réussi.

« Meet me » est sorti chez Plus Loin Music, un label qui ces temps-ci produit beaucoup de disques qui nous parlent, de Grégory Privat à Etienne Mbappé, entre autres !



Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets


Sur Facebook

Bon, voyons… Alors, ce soir… Martinique ? Ou bien Martinique ? #perfecta #falfrett

6 J’aime, 0 commentairesIl y a 6 jours

Guaracha Cosmica, by Bendito Parche

Guaracha Cosmica par Bendito Parche : « Ce septet a volé la joie de la mer des Caraïbes, le charme du folklore colombien et le goût du son..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

ANBA TONÈL, by BELLEGARDE

Bellegarde : « Anba Tonèl explore le monde rural de la musique caribéenne d’influence européenne. De la danse à la quadrille en passant par..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Arnaud Dolmen

Citizen Jazz a écouté et apprécié Tonbé Lévé, le tout nouvel album évènement d’Arnaud Dolmen #jazz #kreyol #Guadeloupe #Caribbean

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Sak Lanvi, nouvel album de Joachim des Ormeaux | le Bananier bleu

Sak Lanvi, nouvel album de Joachim des Ormeaux

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine


Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa