Disques - Djaz Kreyol

[Kreyol djaz] Tony Chasseur présente « Jazz Créole, vol. 1 »

Inutile de rappeler le rôle plus que moteur de Tony Chasseur autour du jazz dit caribéen – ou créole, voir plus bas dans l’article – et depuis de nombreuses années. Chanteur, compositeur, journaliste, présentateur etc., il est sur tous les fronts. Et par exemple, alors qu’il est en pleine tournée de son big band Mizikopeyi – avec Thierry Vaton également bien sûr – il trouve le temps de faire paraître une riche sélection de jazz créole, reprenant l’essentiel des albums publiés récemment dans le domaine. Une entrée en matière indispensable à ceux – malheureux – qui n’auraient pas encore plongé dans le bain, et une pierre de plus pour médiatiser ces musiques (oui, au pluriel) souvent injustement boudées par nos grands médias conformistes et consensuels… C’était donc l’occasion d’en parler !

creolejazz1_300Le Bananier bleu : Bonjour Tony, ce mois-ci sort sous ton impulsion le premier volume d’une compilation du jazz créole actuel. Quelle est l’idée derrière cet album ?

Tony Chasseur : Je présente l’émission Kréyol Djaz tous les dimanches soirs sur Tropiques FM. J’ai ainsi la chance d’avoir en main, et dans les oreilles, quasiment l’intégralité de la production dans le style chaque année. Ce qui représente dix-neuf sorties sur 2013. Le Créole Jazz est vivant, créatif, mené aujourd’hui par une nouvelle sève de musiciens talentueux et très matures. Pour autant, je sens bien qu’au bout d’une période qui correspond globalement à la phase de présentation (la phase de promo), ces albums disparaissent, tombent finalement dans l’oubli. Et peu de salut de diffusion en dehors de mon programme hebdomadaire (en région parisienne en tout cas). Avec ce projet de compilation, j’ai souhaité donner encore un peu de visibilité à ces musiques, à ces créations, aux musiciens qui ont fourni leur travail en toute sincérité, bravant les «canons» du formatage global de nos médias. Ne pas, une fois tournée la page de 2013, tourner aussi le dos à ce qui y a été proposé en terme de Créole Jazz. C’est le but de cette démarche, qu’a suivi tout de suite Don’s Music, le label de Don Miguel, producteur depuis de nombreuses années dans d’autres domaines, mais aussi récemment de Fal Frett. Nous espérons, Don’s Music et moi, offrir cette sélection chaque année, d’où le nom «La sélection Vol. 1». Et c’est déjà bien avancé, des nouveautés dans le Créole Jazz sont déjà sorties pour 2014, avec évidemment de l’excellente qualité musicale (Caraïb II Jazz, Jacques Schwarz-Bart…). A écouter dans Kréyol Djaz le dimanche soir (sourire)…

LBB : Le jazz créole est en danger ? Ou bien simplement pas bien exposé ?

TC : Il manque au niveau de la programmation de nos médias de gens avec un niveau de connaissance musicale suffisant pour comprendre ces musiques. Ce genre ne sera jamais (doit-on dire malheureusement ???) diffusable à outrance. Mais, avec tant de vivacité et de créativité, de représentativité des acteurs du style (festivals, jazz-clubs, pas une semaine sans un concert de Créole Jazz à Paris), on ne peut les laisser à un niveau zéro de diffusion. Cela implique que la dé-éducation musicale qui a court depuis de nombreuses années maintenant soit – un peu – inversée. Je ne suis pas très optimiste sur cela.

Tony2LBB : Est-ce qu’il faut mettre la musique dans des cases ? Ou bien, dit autrement, le jazz créole est-il un style ?

TC : Au niveau des médias nationaux, leur condescendance (un fait de société en France vis à vis des Outre-mers ???) fait qu’ils ne considèrent pas cette musique comme du jazz. D’où le nom de Créole Jazz d’ailleurs. Nous pouvons ainsi répondre que comme il y a l’Afro Jazz, le Latin Jazz, des déclinaisons hybrides du jazz «traditionnel» à l’américaine reconnues aujourd’hui, il y a maintenant le Créole Jazz ! C’est une étape pour une reconnaissance et une visibilité que de se nommer correctement, ce nom de «Créole Jazz» permettant ainsi de rassembler les jazz issus de toutes nos contrées ultramarines (Océan Indien avec la Réunion, Haïti mais aussi Guyane, par opposition à Jazz Caribéen qui les exclut de fait) et des grandes métropoles dans lesquelles certains musiciens créoles sont installés (Paris, bien sûr, plus globalement l’Hexagone, New York, Montréal…). Je crois sincèrement que nous avons là un style propre à nos cultures, «riches et métissées» et il m’apparait important de bien l’identifier face à ceux qui veulent le rabaisser. Créole Jazz me semble être une bonne dénomination, et c’est un bon départ…

LBB : Comment s’est fait le choix pour cette compilation ? On y trouve un savant mélange de talents confirmés et de talents émergents, souvent moins connus.

TC : Même si une compilation doit proposer «le meilleur» dans un style donné, je ne veux pas que ceux de mes amis et collègues créateurs créoles qui ne s’y trouvent pas inclus en ressentent frustration et déception. Nous avons de toute façon une limite temporelle sur un CD, tout le monde n’aurait pu s’y trouver. Pour le Vol. 1, j’ai souhaité concentrer l’essentiel de la liste des œuvres y figurant sur l’année 2013, mais les échanges avec Don Miguel ont amené celui-ci à modifier mon point de vue. Miguel a une vision plus large, due à son expérience et je suis pour ma part trop impliqué dans le pan purement musical, artistique pour prendre assez de recul sur certaines choses. Aussi on trouve des titres de 2014, notamment les deux nouveaux titres de Mizikopéyi, mais aussi une sortie de 2012, Just Wody. Pour le reste, le choix s’est axé sur 2013. Avec un respect des sorties marquantes de l’année, émanant de cette jeune sève évoquée plus haut, qui prend une place très importante aujourd’hui dans la diffusion et la vie du style, et quelques «vétérans», les uns se mélangeant d’ailleurs aux autres au gré des productions. C’est la réalité du Créole Jazz qui est ainsi présentée à travers cette «Sélection Vol. 1». A suivre !!! (sourire)

LBB : Merci Tony !

TC : Merci à vous !


Créole Jazz – La sélection Vol. 1 – 2014 – Une réalisation Tony Chasseur

01 – Mizikopéyi (feat. Boris Reine Adélaïde) : Bèlè big band – Album « Mizikopéyi 2014 »
02 – Grégory Privat : Ritournelle (Grégory Privat) – Album « Tales Of Cyparis »
03 – Just Wody : Nu Jazz Roots (Rody Céréyon) – Album « Nu Jazz Roots »
04 – Denis Lapassion : Route vers l’inconnu (Denis Lapassion) – Album « Sérénité »
05 – Chyco Siméon : Fake Kaye (Chyco Siméon) – Album « 99 % »
06 – Sonny Troupé : Jénérik (Mèsi pou yo) (Sonny Troupé) – Album Sonny Troupé quartet « Voyages et Rêves »
07 – Joachim Des Ormeaux : 4h d’matin (Joachim Des Ormeaux / Maher Beauroy) – Album « Horizon Jazz Kréol »
08 – Hervé Celcal : Le jazz se danse (R. H. Celcal) – Album « Bel Air For Piano »
09 – Jimmy Felvia : OxEugène (Jimmy Felvia) – Album « Spirit Up Trio »
10 – Fal Frett : Mi fugue (Alex Bernard) – Album « Histoire d’un vie »
11 – Baylavwa (feat. Florence Naprix) : Contretemps (Paul Rosine – Arrangement Thierry Vaton) – Album « Ansanm »
12 – Jocelyn Ménard : Intempérie (Jocelyn Ménard) – Album « Terre Mère »
13 – Jonathan Jurion Trio : Landing (Arnaud Dolmen) – Album « Jonathan Jurion Trio »
14 – Franck Nicolas : La savane (Franck Nicolas) – Album « Jazz Bèlè Philosophy 8 – Martinique »
15 – Mizikopéyi (feat. Manu Dibango) : Apré lapli – (Ina Césaire / Emmanuel Césaire – Arrangement Christian Martinez)  – Album « Mizikopéyi 2014 »

A retrouver en ligne sur les principales plateformes de distribution (iTunes, etc.)


Tony_630


Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets


Sur Facebook

Bon, voyons… Alors, ce soir… Martinique ? Ou bien Martinique ? #perfecta #falfrett

6 J’aime, 0 commentairesIl y a 6 jours

Guaracha Cosmica, by Bendito Parche

Guaracha Cosmica par Bendito Parche : « Ce septet a volé la joie de la mer des Caraïbes, le charme du folklore colombien et le goût du son..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

ANBA TONÈL, by BELLEGARDE

Bellegarde : « Anba Tonèl explore le monde rural de la musique caribéenne d’influence européenne. De la danse à la quadrille en passant par..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Arnaud Dolmen

Citizen Jazz a écouté et apprécié Tonbé Lévé, le tout nouvel album évènement d’Arnaud Dolmen #jazz #kreyol #Guadeloupe #Caribbean

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Sak Lanvi, nouvel album de Joachim des Ormeaux | le Bananier bleu

Sak Lanvi, nouvel album de Joachim des Ormeaux

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine


Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa