Disques - Guadeloupe & Martinique - Ut musica poesis

[Ut musica poesis] Roland Brival a des Circonstances Aggravantes

roland-brival_630

Avec Circonstances Aggravantes, le multi-artiste martiniquais signe son sixième album. Sa voix s’y déploie, libre et sensuelle, et ses mots dansent au rythme d’une prosodie percutante et cadencée.

Tout au long de l’album, le piano de Rémy Decormeille maille une étoffe harmonique qui çà et là, illumine le texte oscillant entre chant et récitatif. Dans Lago, il dessine des espaces, peint des paysages que nous arpentons à sa place. Nous cheminons entre les arbres, escaladons des collines, et puis la pente une fois gravie, enfin l’en-haut du morne atteint, des accords lumineux se posent « pou nou vwè pli lwen ».

Le piano ne fait pas qu’accompagner la voix. Il lui adjoint une autre parole prodigieuse. Il lui crée un équivalent musical, une littérale incarnation de la parole dans une musicalité jamais prise en défaut.

Ailleurs une ballade mescalinienne, où se noient les espoirs d’un amour perdu, nous plonge dans le surréalisme d’un Magritte ou d’un Dali.

Mais l’île n’est jamais loin. On retrouve, dans la complexité des structures rythmiques et des lignes mélodiques déployées, la poétique des paysages qui ne s’étendent pas sur une terre plate. Ces paysages qui épousent les mornes et les ravines, leur lumière éclatante et leur ombre d’ambre et de velours. Là par exemple, dans la batterie de Julien Charlet, il nous semble entendre le craquement des grands bambous chahutés par le vent.

Au gré des titres et des voyages demeure un parfum qui n’aurait pas déplu à Jonasz, celui de la nuit. Il y a dans la voix de Roland Brival quelque chose de nocturne. Un timbre qui à lui tout seul évoque les lumières des néons, et les boîtes de jazz ouvertes tard le soir. New York Song sonne comme une promenade de nuit chantée sur un ostinato de contrebasse et de clarinette basse.

Les Circonstances aggravantes de Roland Brival nous assurent en tous cas d’une chose : de l’extrême modernité de sa poésie. Sur une musique à la fois soyeuse et précise, les mots dansent et nous « emmènent, libres au fil de l’eau ».


Roland Brival - Circonstances Aggravantes

Année : 2014
Label / Référence : Such Productions
Personnel : Roland Brival (chant), Rémy Decormeille (piano), Manu Marchès (contrebasse) et Julien Charlet (batterie). Invités : Christophe Panzani (ts, cl), Sylvain Gontard (bugle), Sarah Amsellem (vcls)

Titres

Ma chère cousine – Les mots qui dansent – New-York song – Creole love – Mezcals – I do it for your love – Sauvez Winnie – Moune – Morning rain – Lago – On s’appartiendra – Dear Lili

Roland Brival sera en concert au Sunside, le 19 juin 2014.  Retrouvez Roland Brival sur le net : http://www.rolandbrival.com/

UtMusicaPoesis

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

Dans nos archives : Frédéric Monino &quot;Around Jaco&quot; à Sonis tinyurl.com/lmo89mx #jazz



Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa