Guadeloupe & Martinique

ÎloJazz, édition 2014

ilojazz_2014_600Dans quelques jours débute la sixième édition du festival ÎlOjazz à Pointe-à-Pitre. Le festival et toutes les actions culturelles qui l’accompagnent ont grandi un peu plus chaque année, jusqu’à la très riche édition 2013 qui a vu se produire aussi bien Etienne Mbappé, Arrested Development, Bérose ou bien sûr Marcus Miller. Cette année, Cap Excellence a voulu capitaliser sur cet acquis et en profiter pour redéfinir les enjeux de sa politique culturelle. C’est pourquoi cette année se déclinera en plusieurs volets, à commencer par des rencontres de réflexions, ÎloMind, de grands concerts sur la place de la Victoire, ÎloLive !, et plusieurs jam sessions organisées dans l’agglomération, ÎloJam. L’ensemble sera complété par les programmes Livr’Ô Jazz et Jazz Ô Ciné, aux titres explicites.

Pour ÎloMind, Cap Excellence rassemblera ses partenaires institutionnels et privés, et plusieurs invités prestigieux pour animer et participer aux débats : Hassane Kassi Kouyaté, acteur et metteur en scène, Fabrice Absil, éditeur à la SACEM, Laurence Aloir, journaliste à RFI, Juan Yriart, tour manager, Serge Long Him Nam, directeur du conservatoire de Guyane, Patrick Duval, directeur artistique du festival. Différents thèmes seront abordés, d’abord autour de la labellisation en cours Scène de Musiques Actuelles, le 9 décembre. Le lendemain, sous le parrainage de Steve Coleman, IloMind abordera la question du développement de carrière des artistes, confrontés aux contraintes du monde d’aujourd’hui – et avec un focus sur le webmarketing. L’enseignement artistique sera le thème abordé Jeudi 11 décembre, et la journée s’achèvera par la très attendue master class de saxophone de Steve Coleman. Enfin, les thèmes de la diffusion de la musique, replacée dans le monde numérique, et de la communication autour de ces musiques constituera le cœur de la réflexion menée le 12 décembre.

Mais ÎlOJazz, c’est bien entendu des concerts. Avec ÎloLive, le spectacle se concentrera sur la grande scène de la place de la Victoire le 12 décembre. Tout d’abord, la Carte Blanche de cette sixième édition a été confiée à Jacques-Marie Basses. Claviériste et percussionniste, le marie-galantais a été nourri au gwoka et aux musiques traditionnelles de Guadeloupe ainsi qu’au jazz, ce qui lui a valu cette dénomination de maître du clavier-ka. Passé par le Canada et les Etats-Unis, il a collaboré avec la diaspora caribéenne – souvent haïtienne – rencontrée à ces occasions. En Guadeloupe, on l’a surtout vu aux côtés de Djepmasonn’ ou encore Akiyo. Pour ÎlOJazz, il a invité l’autre marie-galantais Camille Soprane à le rejoindre sur scène, et sera accompagné de Claude Décator, Robert Jean, Patrick Nérestan, Jacques Chasselas, Pascal Latour, David Honoré et Cynthia Soudin.

La soirée se poursuivra avec le concert du créateur de m’base, l’immense saxophoniste Steve Coleman. Curieux de tout, fédérateur depuis plus de vingt ans d’une œuvre foisonnante, hors catégorie, Steve Coleman est avant tout passionné de recherche sonore, capable de s’associer à la scène hip-hop comme de fréquenter l’IRCAM, pour poursuivre son projet personnel. Depuis 1981, Steve Coleman and Five Elements constitue un formidable creuset, à haute énergie, réunissant des musiciens hors pair. Ils y réalisent un magistral grand écart entre écriture sophistiquée et liberté totale. Steve Coleman n’utilise pas le terme de Jazz. Préférant une approche plus organique de la musique, il utilise le terme « composition spontanée ». Selon Coleman cela prolonge le travail des musiciens d’autrefois, qui ont essayé d’exprimer par leur musique les différentes visions de la réalité qu’ils perçoivent. Des musiciens de toutes cultures comme Jean-Sébastien Bach, Béla Bartók et John Coltrane ont partagé les mêmes idées et ont travaillé sur ces concepts tels que Coleman les décrit. Ajoutons que Steve Coleman est également un visionnaire en ce qui concerne la diffusion de la musique et a été l’un des premiers à proposer spontanément sa musique en téléchargement libre il y a déjà une vingtaine d’années. Gageons qu’il apportera des éléments plus qu’importants au débat.

Le troisième volet d’ÎlOJazz vise à socialiser le partage de la musique entre tous. C’est ÎloJam, et ce sera dans toute la communauté de communes de Cap Excellence, du 9 au 13 décembre. Les lieux, habitués du genre ou non, ouvriront leur scène aux amateurs comme au public. Il y aura bien entendu les classiques – Ja’Ri Beach le 9 décembre – et ceux qui pourraient le devenir comme le très coquet Petit Jardin pour un apéro jazz avec Plezy’s le 10 décembre, ou bien la Brasserie du Parc à la Jaille le lendemain. ÎloJam s’achèvera le 13 décembre au soir au centre culturel Sonis par une jam session en apothéose, animée par Jacques Marie Basses.

Enfin, il parait inconcevable de parler d’ÎlOJazz sans mentionner l’investissement colossal de ses deux programmateurs artistiques, Jocelyne Daril et Gérard Poumaroux. Ils sont évidemment tous les deux passionnés de musique et en particulier de jazz, Gérard étant évidemment aussi le bassiste que l’on connait. On peut ainsi remonter aux premières heures de Maggnetick, ou bien à Mory Kanté entre autres. Il ne rate en tous cas jamais l’occasion de jouer quand elle se présente, et comme c’était encore le cas très récemment aux côtés de Franck Nicolas. Jocelyne ne joue pas, mais sa passion pour la musique est à fleur de peau, et sa culture musicale déjà très riche ne demande qu’à s’étoffer encore dès le prochain coup de cœur. Depuis plusieurs années, ils portent à bout de bras le concept d’ÎlOJazz et son organisation, contre vents et marées souvent, et en surfant sur la vague quand elle est dans le bon sens. Le résultat est aujourd’hui visible, qui fait d’ÎlOJazz un étendard culturel incontournable de la Guadeloupe, localement, au plan régional de la Caraïbe, et désormais reconnu au niveau national. Sa dimension internationale s’établit peu à peu grâce à leurs connexions avec les grands noms du jazz qui chaque année viennent encore faire rayonner l’évènement. Joyeux festival à tous !



Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

#Concert Yosuke Onuma, Grégory Privat - 13 Déc 2017, 19:00 - Maison de la Culture du Japon - Paris, #Ile_de_France ift.tt/2ALyGxB



Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa