Asie & Océanie - Disques - Guadeloupe & Martinique - Jazz

Courtes chroniques décalées

courteschroniques630Les disques s’accumulent sur nos étagères à une vitesse qui dépasse largement notre capacité quotidienne à prendre le temps de les apprécier tous en temps et heure et d’en rédiger une présentation dans les règles. C’est un excellent signe de la vitalité des musiques dont nous parlons, et nous nous sentons toujours un peu coupables de n’avoir pas pu réagir rapidement. Voici donc ces chroniques en retard, un petit retour sur quelques très bonnes galettes parues ces derniers mois et dont ne nous étions pas encore faits l’écho.

Ronald Tulle – 2014 – Raising

raising_front200Ronald Tulle fait sans conteste partie des pianistes de référence en Martinique. « Raising » est son troisième album, et marque la suite d’une inflexion donnée à sa production avec « Les Notes de l’Âme » qui était paru en 2009. Après un premier album, « FWI », très orchestré, qui mettait l’accent sur le patrimoine musical de la mazurka au zouk, et où il invitait Ralph Thamar, Jean-Philippe Marthély, Tanya St-Val et Jean-Luc Guannel, Ronald Tulle avait resserré la formation et le propos dans « Les Notes de l’Âme » dans un registre plus proche d’une sorte de straight creole jazz. Sur ce nouvel album, Ronald Tulle ramène sa musique à un quartet piano, basse, percussion & batterie qui laisse la part belle à sa technique, son phrasé et son improvisation. Si la formule est plus dépouillée, Ronald y joue des climats en alternant les intervenants, en particulier à la basse où l’on retrouve selon les morceaux, Michel Alibo, Régis Thérèse, Willy Joseph-Noël et Alex Bernard – à la contrebasse. La Martinique dans toute sa richesse musicale est à portée de vos oreilles, avec un album à ne pas manquer et pour lequel Ronald Tulle a composé avec bonheur la grande majorité des titres.

Musiciens : Ronald Tulle (piano), Thomas Bellon (Batterie), Guillaume Bernard (Batterie), Willy Joseph Noel (Basse), Michel Alibo (Basse), Alex Bernard (Basse, Contrebasse), Régis Thérèse (Basse), Alain Dracius (Percussions), Ralph Lavital (guitare), Thierry Vaton (Rhodes)

Titres : 01. Tjenbéy – 02. Manzè Didine – 03. Hermanos – 04. Crépuscule – 05. Sé nou – 06. La wouzé – 07. Koulè – 08. Doud’ – 09. Inconditionnel – 10. Chagrin

Plus d’info : http://www.ronaldtulle.com

 

Nayo Konsept – 2014 – Pawol é Mizik

nayo200Cela faisait déjà plusieurs années que le comédien rodait son spectacle « Pawol é Mizik » sur les scènes de Guadeloupe et de Martinique. Le mélange de texte et de musique se révélant propice à un enregistrement, Nayo Konsept est devenu un disque l’an dernier. L’album est enregistré avec l’équipe qui fait habituellement tourner le spectacle, sous la direction musicale de Dominique Bérose et avec la participation de quelques invités qui élargissent l’horizon comme le guitariste So Kalméry. Outre le diseur et le pianiste, on y retrouve donc Joby Julienne, Fabrice Fanfant, Marc Jalet ainsi que Jaklin Etienne. Joël Jernidier s’appuie sur des textes de grands auteurs comme Aimé Césaire ou Robert Loyson pour exposer son propos. A l’occasion il reprend Eugène Mona et n’hésite pas à adapter Jacques Brel. L’orchestration et les arrangements de Dominique Bérose habillent la voix de Joël Jernidier – s’il en était besoin ! – faisant de « Pawol é Mizik » un vrai album musical qui mélange tradition, groove, sensibilité, avec la complicité d’artistes comme Sonny Troupé, Thierry et Jean-Philippe Fanfant ou encore Stéphane Castry. L’ensemble forme un voyage varié, à la fois profond et léger, porté par un conteur qui peut s’affirmer dans la lignée d’un Joby Bernabé ou d’un Gilbert Laumord.

Musiciens : Joël Jernidier (voix), Stéphane Castry (basse), Sonny Troupé (ka), Fabrice Fanfant (basse), Dominique Bérose (claviers), Jaklin Etienne (chant), Joby Julienne (ka), So Kalméry (guitare), Thierry Fanfant (basse), Jean-Philippe Fanfant (batterie, Marc Jalet (basse)

Titres : 01. Kimoun – 02. Le rebelle – 03. Mona Ohoo – 04. Jan Fouyé – 05. Lettre à mon fils – 06. An di Manman an kalé mayé – 07. Mwen dômi déwô – 08. Koklarya – 09. Awa Jèf – 10. Supplique de l’Homme Etranger

Plus d’info : https://www.facebook.com/NayoKonsept

 

Ka Bop – 2014 – Mike Clinton

kabop-petechenn200Influencé par le grand frère Michel Alibo, Mike Clinton est reconnu depuis longtemps par ses pairs et a entre autres croisé la route d’Edith Lefel, Patrick St-Eloi ou Salif Keita. La musique est histoire de famille chez les Clinton. Il faut remonter jusqu’en 1987, en Guadeloupe, pour retrouver les racines du répertoire de Kabop, écrit par Mike avec la complicité de Gabriel Clinton et de Jean-Luc Arstand, à la croisée des rythmes du gwoka de Marcel Lollia et du be-bop de Miles Davis. Au fil des années et des voyages, l’ensemble s’est enrichi de rencontres culturelles, d’influences musiciennes nouvelles – dont l’intégration de Thierry Vaton au groupe – pour déboucher sur l’album « Pété Chenn’ » qui pour l’instant n’est produit qu’en téléchargement. Difficile dès l’entame, de ne pas ressentir l’influence de Sixun dans l’écriture du groupe, mais on n’est parfois pas loin non plus du travail d’un Caraïbe Jazz Ensemble, ancrant définitivement la musique dans le jazz créole de Guadeloupe et de Martinique. Au total un jazz rock chaud et coloré, où la part belle est faite au groove avec une rythmique variée composée selon les titres avec Grégory Louis, Lawrence Clays et Hervé Laval. Ajoutons les participations de Jacques Schwarz-Bart, Alain Debiossat – je vous l’avais dit, Sixun ! – Thierry Fanfant ou encore Mario Masse, et espérons que Kabop aura prochainement la possibilité de sortir cet album sous format physique pour pouvoir le faire écouter au plus grand nombre.

Musiciens : Gabriel Clinton, Mike Clinton, Jean-Luc Arstand, Thierry Vaton. Invités : Didier Davidas, Lawens Clays, Hervé Laval, Grégory Louis, Nathan Koumar, Mario Masse, Rico Gauthier, Jacques Schwarz-Bart, Bago, Albert Vigne, Thierry Fanfant, Gilbert Anastase, Alain Debiossat

Titres : 01. Intro. – 02. Pété Chenn’ – 03. Gran Pa – 04. Kabop – 05. On Ti Lidé – 06. Qualité Divine – 07. Tandem – 08. Welkom – 09. Espérans – 10. Delivwans – 11. Lanmou A Lajan – Esperans Bonus

Plus d’info : http://www.mikeclintonbass.fr/

 

Paris – Maurice – 2014 – Manuel Rocheman & Nadine Bellombre

Paris-Maurice200C’est à l’occasion d’un échange organisé par l’Institut Français de Maurice que Manuel Rocheman rencontre la chanteuse Nadine Bellombre. Et c’est très naturellement que le projet d’un album commun fait sens, mélangeant avec bonheur les influences jazz – Manuel Rocheman est un disciple de Martial Solal – et brésiliennes du pianiste avec les rythmes, les mélodies et la langue de l’île Maurice. Le résultat est un disque ensoleillé, qui balance sur les polyrythmies de l’océan indien, et nous berce en créole. Paris – Maurice alterne les compositions originales de Nadine Bellombre et quelques standards comme le Send In The Clowns qui clôt l’album, mais propose aussi quelques reprises pop-rock – Come Together des Beatles ou bien Can’t Hide Love d’Earth Wind and Fire. Au total, un album fort agréable et légèrement dépaysant, avec des invités de qualité comme Samuel Laval (sax) ou bien le toujours juste Olivier Ker Ourio, venu en voisin de la Réunion. S’il devait y avoir une réserve, elle est très personnelle et ne remet aucunement en cause la qualité de l’album, ce serait peut-être uniquement de reprocher un mariage un peu déséquilibré entre les influences de l’océan indien et du jazz – en faveur de ces dernières – si c’est ce que l’on cherchait dans cette rencontre.

Musiciens : Manuel Rocheman (piano), Nadine Bellombre (vocal), Kersley Palmyre (basse), Maurice « Momo » Manancourt & Christophe Bertin (batterie). Invités : Marie-Luce Faron (vocal), Patrick Desvaux (guitar), Olivier Ker Ourio (harmonica), Samuel Laval (alto sax)

Titres : 01. Ene Zoli Reve (feat. Samuel Laval) – 02. Just Love – 03. La mer la – 04. Can’t Hide Love (feat. Marie-Luce Faron) – 05. Mo lé ou – 07. Come Together (feat. Patrick Desvaux) – 08. Nadine – 09. Ki to lé (feat. Samuel Laval) – 10. Nature Boy – 11. The Island (feat. Olivier Ker Ourio) – 12. Send in the Clowns

Plus d’info : http://manuelrocheman.com/paris-maurice/



Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets


Sur Facebook

Bon, voyons… Alors, ce soir… Martinique ? Ou bien Martinique ? #perfecta #falfrett

6 J’aime, 0 commentairesIl y a 6 jours

Guaracha Cosmica, by Bendito Parche

Guaracha Cosmica par Bendito Parche : « Ce septet a volé la joie de la mer des Caraïbes, le charme du folklore colombien et le goût du son..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

ANBA TONÈL, by BELLEGARDE

Bellegarde : « Anba Tonèl explore le monde rural de la musique caribéenne d’influence européenne. De la danse à la quadrille en passant par..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Arnaud Dolmen

Citizen Jazz a écouté et apprécié Tonbé Lévé, le tout nouvel album évènement d’Arnaud Dolmen #jazz #kreyol #Guadeloupe #Caribbean

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Sak Lanvi, nouvel album de Joachim des Ormeaux | le Bananier bleu

Sak Lanvi, nouvel album de Joachim des Ormeaux

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine


Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa