A la Une - Guadeloupe & Martinique

IlôJazz revient en 2016 – Septième édition.

ilojazz2016_630

Avec décembre revient IlôJazz. Ouf ! Parce qu’honnêtement, on avait eu un peu peur avec l’interruption de l’an dernier. C’est toujours risqué, même avec un historique devenu imposant, de casser un rythme annuel de festival. Mais parfois on ne peut pas faire autrement. Les temps sont durs, tout le monde le sait. Et les budgets culture sont rarement prioritaires, et encore moins extensibles… Alors c’est encore plus méritoire de revenir, et qui plus est avec une programmation qui gagne en épaisseur ! Donc IlôJazz revient. Après s’être étendue aux Abymes lors de la mue depuis le Festival de Jazz de Pointe-à-Pitre, c’est cette année Baie-Mahault qui s’intègre à la programmation. Mais ce n’est pas tout. IlôJazz présentera cette année deux cartes blanches – l’une dirigée par Didier Juste, et l’autre par Jean-Michel Lesdel. Et les parrains également sont au nombre de deux avec les légendes du funk que sont Fred Wesley et Pee Wee Ellis, piliers avec Maceo Parker des formations de James Brown. De quoi être sûr que le jazz funk brillera haut et fort sur la place de la Victoire, pour la soirée internationale du 10 décembre prochain. Enfin, Dimanche 11 décembre, à partir de 18h00, sur le parvis de Sonis, aura lieu une grande soirée d’hommage aux musiciens guadeloupéens récemment disparus, sous la forme de concerts donnés par plusieurs formations mettant en valeur les talents actuels de l’île, et ils sont nombreux.

Nous parlerons ici plutôt des concerts, mais il ne faut pas oublier qu’IlôJazz investit de nombreux domaines pour apporter la musique sous toutes ses formes au plus près du public. C’est ainsi qu’auront également lieu quatre ateliers jeunes publics, que les artistes seront accueillis en milieu scolaire, que l’on pourra profiter des « siestes musicales » pour apprendre en se relaxant… De nombreux échanges auront lieu au cours des stages, masterclass, formations techniques et rencontres qui sont programmées au long de la semaine. Il sera également possible pour les professionnels, de rencontrer les programmateurs de festivals invités en Guadeloupe… Le programme détaillé est disponible sur le site de Cap Excellence (http://www.capexcellence.net/).

Les avant-scènes

Chaque soirée commencera par une avant-scène, sur les coups de 18h00 environ. Ainsi le Mémorial ACTe sera mis à contribution le 6 décembre avec une pré-soirée acoustique avec Yanice Lavi Bèl, Serge Tamas et Robert Oumaou. Le lendemain, à Bergevin, on découvrira le reggae engagé d’Issa Drumy, puis le show électro de BPM Music Machine. Du 8 au 10 décembre, le gwoka et la tradition seront à l’honneur avec Chaltouné (Baie-Mahault le 8 décembre), Styleka (Abymes, le 9 décembre) et Ruddy René (Pointe-à-Pitre le 10 décembre).

Les concerts

cartesblanches630

En ce qui concerne les soirées de concerts elles-mêmes, à chaque jour son style, et IlôJazz débute traditionnellement par l’urban jazz, à la gare routière de Bergevin le 7 décembre. On aura plaisir à y écouter Malika Tirolien (http://malikatirolien.com/), l’une des voix les plus prometteuses de la génération actuelle des chanteuses guadeloupéennes. Expatriée au Canada, on l’entend de plus en plus souvent, avec ses propres formations ou bien invitée comme c’était récemment le cas par Snarky Puppy. Elle sera suivie par la prestation du très attendu Naturally 7 (http://www.naturallyseven.com/), le groupe soul / hip hop a cappella phénomène du moment. Ces véritables « human beat boxes » viennent d’ouvrir le concert de Diana Ross au Hollywood Bowl en juillet dernier. C’est dire !

C’est la première année de participation de Baie-Mahault à IlôJazz. Pour l’occasion, la ville accueillera le 8 décembre, sur la place de la mairie, la scène caribéenne du festival. C’est à la paire Michel Mado / Fanswa Ladrezeau qu’il revient d’ouvrir la soirée, avec leur projet Rékonésans, dont nous avons déjà dit tout le bien que nous en pensions ici. Entre gwoka, jazz, biguine, latin et zouk, c’est un véritable petit all stars guadeloupéen qui sera sur scène pour le meilleur, avec Raymond d’Huy, Sonny Troupé, Christian Laviso, Sylvain Joseph et Aline Allamelle. En deuxième partie de soirée, c’est le quartet afro-cubain du génial pianiste Omar Sosa (http://www.omarsosa.com/) qui ne manquera pas de mettre le feu. L’artiste multiplie les projets – il était l’an dernier en résidence en Guadeloupe avec Jacques Schwarz-Bart pour le montage de leur projet Creole Spirits. On attend avec impatience son latin jazz mâtiné de rythmes yorubas, ancré dans la tradition de la santeria cubaine, et empruntant çà et là au hip hop ou aux musiques du Maghreb.

Cette année, IlôJazz s’offre le luxe de proposer deux cartes blanches. La première est proposée au percussionniste Didier Juste (https://www.facebook.com/didier.juste). Connu localement pour avoir joué aussi bien avec Dominique Coco que AdmiralT ou Soft, il a également exporté ses rythmes hors des Antilles, avec Cheick tidiane Seck ou Lansine Kouyaté par exemple. Il invite pour sa carte blanche, la joueuse de kora londonienne, originaire de Gambie, Sona Jobarteh. Autour d’eux, entre autres, Ralph Lavital, Sonny Troupé, Jonathan Jurion… Le concert de Didier Juste se tiendra le 9 décembre, place Zorobabel aux Abymes. La soirée sera d’abord ouverte par l’OVNI haïtien du saxophone, Jowee Omicil (http://www.joweeomicil.com/). Basé lui aussi au Canada, il a produit trois albums dont l’inclassable Naked chroniqué dans nos colonnes ici. Mais la soirée est riche et le programme ne s’arrête pas là, loin s’en faut. L’afrobeat prendra possession des lieux pour pousser à la transe, avec le plus jeune des fils de Fela, Seun Kuti (http://www.seunkutiandegypt80.com/). Le benjamin de la famille vient avec un orchestre complet faire vivre la tradition de son père, après déjà plusieurs albums remarqués – dont l’excellent Many Things – et alors que sort son nouvel EP, Struggles Sound.

Pee Wee Ellis & Fred Wesley

C’est sur la place de la Victoire, Samedi 10 décembre, que se produiront les deux parrains du festival, Fred Wesley et Pee Wee Ellis. Ils seront précédés sur scène par la carte blanche proposée à Jean-Michel Lesdel (https://www.facebook.com/jeanmichel.lesdel). Le pianiste a produit cette année le premier album sous son nom, Visions, œuvre riche et variée, qui oscille entre ses trois principales influences, le classique de sa formation initiale, le gwoka de ses racines et le jazz qui l’attire depuis toujours. Il accueille pour sa carte blanche, la chanteuse Rachelle Ferrell (http://rachelleferrell.com/), habituée de la scène d’IlôJazz et qui s’est prise d’affection pour la Guadeloupe, sa musique et ses racines, depuis plusieurs années. Jean-Michel Lesdel s’entoure d’un ensemble hors normes, touchant à toutes ses influences, et il y a fort à parier que le mariage entre les musiciens et la vocaliste extraordinaire qu’est Rachelle Ferrell allume des mèches incontrôlables !

Que dire alors pour décrire le feu d’artifice jazz funk que représente le concert de Fred Wesley (http://www.funkyfredwesley.com/) et Pee Wee Ellis (https://en.wikipedia.org/wiki/Alfred_%22Pee_Wee%22_Ellis), qui n’ait pas déjà été dit ou n’enfonce pas de portes ouvertes ? Si ces deux-là, avec la complicité de Maceo Parker, n’ont pas tout fait et quasiment tout inventé dans le jazz funk depuis les années 60, je ne sais pas qui l’a fait. Aux côtés de James Brown, puis dans leurs carrières indépendantes, ils ont enchainé les tubes, écrit les références de ce que devait être une section de cuivre, fait cracher la sueur et le groove de plusieurs générations… Et ils seront là pour vous sur la place de la Victoire. Ils viennent en grande formation et ne lâcheront rien avant vous. Vous êtes prévenus !

Soirée Tribute

sxmjp630

Nouveauté IlôJazz 2016, le festival ne s’achève pas par cette soirée de feu. Dimanche 11 décembre, sur le parvis du Centre Culturel Sonis à partir de 18h00, IlôJazz vous donne rendez-vous pour une soirée en hommage aux musiciens guadeloupéens disparus ces dernières années. De Vélo à Ti Seles ou Guy Konket, d’Edouard Benoit à Philippe d’Huy et André Condouant… ils sont désormais nombreux au pays sans chapeau. Plusieurs groupes leur rendront donc hommage. Le pianiste Christian Amour fait tourner depuis plusieurs années, à Saint Martin où il est installé, son SXM Jazz Project. Ils seront sur l’esplanade de Sonis avec Alain Della Maestra (tp), Paul Emmanuel (b & cb), Antoine Grandemange (trb), Rolland Claxton (sax), Carlyle Barriteau (g & vcls), Patrice Coyo (vcls), et Nasyr Abdul Al Kaabir (batt), ce dernier sous réserve. Côté gwoka et jazz, Alain Louis fera résonner son GwadaJazz, tandis que la biguine sera à l’honneur avec le big band dirigé par Elie Citté. On entendra le blues guadeloupéen de Gilbert Coco en quintet. La jeune génération aussi s’adressera aux ainés, avec Young Lions, formé par Nicolas Attié, Sylvain Joseph, Jonathan Jurion, Fabrice Fanfant et Daniel Mathieu. Pour clore la soirée, Christian Amour dirigera un Tribute Band formé avec Jocelyn Ménard, Bruno Jofa, Raymond d’Huy, Eric Danquin et Gaby Moustache, et qui pourrait très bien se transformer rapidement en grande jam finale ! Avis aux amateurs.

Bref IlôJazz revient, et il est en forme ! Voilà une semaine de célébration de la musique sous toutes ses formes qui s’annonce passionnante et pour laquelle tout le monde espère une participation massive du public. L’objectif est bien de partager, et pas seulement par l’écoute, mais aussi les rencontres, la pratique et les échanges, et pour toutes les classes d’âges, les amateurs comme les professionnels. A très vite !

Les grands moments du programme

Tout le programme complet est à retrouver sur le site de Cap Excellence :  http://www.capexcellence.net/

Les grands concerts
  • 7 décembre (Gare routière / Bergevin / Pointe-à-Pitre) – scène « urban jazz » – Malika Tirolien / Naturally 7
  • 8 décembre (place Childéric Trinqueur / Baie-Mahault) – scène caribéenne – Michel Mado & Fanswa Ladrezeau / Omar Sosa
  • 9 décembre (place Zorobabel / Abymes) – Jowee Omicil / carte blanche Didier Juste (avec Sona Jobarteh) / Seun Kuti
  • 10 décembre (place de la Victoire / Pointe-à-Pitre) – carte blanche Jean-Michel Lesdel (avec Rachelle Ferrell) / Fred Wesley & Pee Wee Ellis
  • 11 décembre (parvis du Centre Culturel Sonis / Abymes) – soirée Tribute Guadeloupe à partir de 18h00 – Christian Amour SXM Jazz Project / Alain Louis & GwadaJazz / Young Lions / Big Band Pro Biguine / Gilbert Coco Group / Tribute Band
Les avants scènes
  • 6 décembre – Yanice Lavi Bèl / Serge Tamas / Robert Oumaou (Mémorial ACTe, Pointe-à-Pitre)
  • 7 décembre – Issa Wana Drumy / BPM-Z Music Machine (Bergevin, Pointe-à-Pitre)
  • 8 décembre – Guy Goram & Chaltouné (Baie Mahault)
  • 9 décembre – Orèse Niçoise & Styleka (MJC Abymes)
  • 10 décembre – Ruddy René band (Kiosque à musique, Pointe-à-Pitre)
Rencontres Meet & Greet
  • 6 décembre – Sona Jobarteh / Naturally 7 beat box
  • 7 décembre – Omar Sosa – rencontre
  • 10 décembre – Fred Wesley & Pee Wee Ellis – conférence de presse / Seun Kuti
Masterclass
  • 7 décembre – Rachelle Ferrell
  • 9 décembre – Pee Wee Ellis
  • Serge Tamas / Jean-Pierre Custos

 

 



Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

Dans nos archives : Mario Canonge présente 'mitan' au New Morning tinyurl.com/kkxekax #concert #disque #jazz


Sur Facebook

Festival Banlieues Tropicales 2017 | le Bananier bleu

Festival Banlieues Tropicales 2017

1 J’aime, 0 commentairesIl y a 4 jours

Diamant H20, Jean-Claude Montredon - En haut du morne, l'élégance

Diamant H20, Jean-Claude Montredon – En haut du morne, l’élégance

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 4 jours

Teacher, by Blay Ambolley

Le légendaire Gyedu Blay Ambolley, maitre du highlife ghanéen, a produit cette année son 30e album, Ketan, avec son afrobeat riche et coloré…

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 5 jours

Rejoignez le projet Creole Spirits sur IndieGogo à partir du 18 sept. prochain.

Rejoignez le financement participatif du projet Creole Spirits / Jacques Schwarz-Bart & Omar Sosa, sur la plateforme IndieGogo à partir du 18..

9 J’aime, 0 commentairesIl y a 5 jours

Intempéries (Jocelyn Ménard)

Intempéries – extrait de l’album Terre Mère / 2012 – enregistré live à l’Essentiel (Saint- Martin) en mai 2014, avec Jocelyn Ménard (sax),..

4 J’aime, 1 commentairesIl y a 2 semaines


Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa