A la Une - Afrique

Hugh Masekela, 1939 – 2018

Hugh Masekela - 1939/2018

Hier soir, va savoir pourquoi, j’ai pioché Live at the Market Theatre dans la bibliothèque de CD de la maison pour l’écouter… Et ce matin j’apprends la disparition de l’immense Hugh Masekela. Musicien d’exception, militant anti-apartheid de premier plan, le trompettiste a accompagné et marqué l’histoire de l’Afrique du Sud durant les six dernières décennies. En 2007, il était l’invité du festival Jazz à Pointe-à-Pitre et se produisait sur la place de la Victoire, ici dans l’objectif de Philippe Virapin. Un concert que je ne suis pas prêt d’oublier. Révélé au grand public international en 1968 avec Grazing in the Grass, sorti sur l’album The Promise of a Future, Hugh Masekela avait débuté dix ans plus tôt, avec des études en Angleterre suivies d’un séjour aux Etats-Unis où il avait été reçu par Harry Belafonte, Dizzy Gillespie et Miles Davis. Il n’a depuis cessé d’arpenter les scènes du monde pour y porter sa musique et son message. Il avait été marié avec Miriam Makeba – pour qui il avait composé Soweto Blues, avait collaboré avec le pianiste sud-africain Dollar Brand / Abdullah Ibrahim, et tourné avec Paul Simon à la suite de la parution de l’album Graceland. Simon l’invitera d’ailleurs ensuite sur l’album Rhythm of the Saints (Further to Fly). Trop court et totalement fragmentaire résumé d’une carrière extraordinaire… Parmi ses titres les plus connus, Bring Him Back Home servit d’hymne au mouvement de libération de Nelson Mandela. Mais on peut également citer Stimela – à propos des trains de charbon et des mineurs en Afrique du Sud, Mandela, ou bien ses reprises de Lady (Fela) ou District Six. Entre et jazz et afrobeat, Hugh Masekela avait réussi une fusion à la fois personnelle et presque universelle, toujours envoutante, qui a permis de porter haut et loin ses messages de résistance et d’humanisme. Une grande perte. Rest in peace.

Photos du concert de Hugh Masekela à Pointe-à-Pitre, le 15 décembre 2007, par Philippe Virapin



Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

Emma, le standard de Touré Kunda, revu avec l'afro-jazz explosif du trio de Thierry Mvié (Linley Marthe, Roger Biwandu !) et feat. Irving Acao & Emmanuel Djob. Une relecture lumineuse ! buff.ly/2FwfRRq pic.twitter.com/sICLaZYJHz


Sur Facebook

Makaïa Officiel

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 heure

Al Akhareen - Al Akhareen (Les Couleurs du Son/L'Autre Distribution)

Arnaud Dolmen fait partie du line-up de Al Akhareen, le nouveau projet de la flûtiste Naïssam Jalal avec le rappeur et beatboxer Osloob.

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 jour

Shijin à la Jazz Station

Petit retour sur le concert bruxellois de Shijin, avec Malcolm Braff, Jacques Schwarz-Bart, Stéphane Galland et Laurent David.

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 jours

Tony Chasseur chante Al Jarreau

[Mundo Latino] Il faut tout de même être sacrément culotté pour reprendre Al Jarreau, sauf quand il s’agit de celui qui vous a donné l’envie..

12 J’aime, 0 commentairesIl y a 3 jours

19/02/2018 – Présentation du 45 Tours – Black Stamp invite Jean Michel Rotin by Mike Clinton

Lundi 19 Février, il y avait séance d’écoute au sein du studio Ferber pour la sortie le 8 Mars 2018 du 45 Tours : Black Stamp invite Jean..

5 J’aime, 0 commentairesIl y a 3 jours


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa