Brèves - Idées

Pour le format CD, un pas de plus vers l’extinction en passe d’être franchi

Le site américain Billboard rapporte que Best Buy (https://www.bestbuy.com/), l’une des plus grosses entreprises de vente de matériel électronique aux Etats-Unis, envisage de ne plus payer les CD aux labels que s’ils ont été achetés par les consommateurs. En clair, au lieu d’acheter les disques aux labels – avec des clauses de retours –, ils décident de passer au dépôt-vente… Autant dire que ça ne sent pas bon pour l’avenir du CD. La petite assurance qui restait encore aux labels en cas de mévente d’un album volerait alors en éclat pour de bon. Et la conséquence immédiate sera que les labels ne presseront plus que les CD qu’ils seront sûrs de vendre ! Best Buy prévoit de mettre cette procédure en place dès juillet prochain. Demain donc… Ajoutons que ce n’est que le début de la vague. Amazon, Wallmart, Target etc. sont aussi sur les rangs.

Même s’il est vrai que l’on est de toute façon déjà proche de cette situation, les majors ayant des préoccupations avant tout économiques, le clou sera dès lors définitivement enfoncé… . Il y a en effet fort à parier que l’enveloppe réservée par les labels à la prise de risque culturelle sera des plus réduite. Le support physique de la diversité subira un sort comparable à celui aujourd’hui des films qui sortent directement en DVD, sans passer par les salles obscures. La diversité ? Directement au streaming (parce que le téléchargement, hein, même combat… perdu à assez court terme). Et donc, uniquement en qualité audio réduite.

En fait, seuls les indépendants continueront à investir dans le CD, et même là, pas sûr que cela dure très longtemps. Petits labels et artistes isolés pratiquent déjà depuis longtemps (à leur grand dam d’ailleurs), le dépôt-vente que leur impose leur distributeur. Ou bien ne distribuent plus et vendent uniquement lors des concerts. Mais si de moins en moins de CD sont fabriqués, on peut également prévoir que leur coût de fabrication va petit à petit augmenter… Et là, c’est un arrêt définitif qui se profile à moyen terme. On ne peut même pas envisager un marché de niche de type collector, car l’objet ne fait pas vraiment rêver, à la différence du vinyle, qui revient en force ces dernières années. D’ailleurs, un peu trop parfois, les majors rééditant tout et n’importe quoi n’importe comment, et le vendant à prix d’or, ce qui pourrait aussi porter préjudice à cette résurrection, mais c’est une autre histoire.

Bref, les supports physiques de la musique vont mal, et les prévisions ne sont pas très optimistes. Reste à tabler sur un retour durable aux valeurs concrètes du monde, dans une société lassée de la dématérialisation à outrance qui se développe depuis vingt ans. Pas impossible du tout…

L’article de Billboard, à lire en ligne (et en anglais) ici : http://bit.ly/2BY27LH

[Edit 08/02/2018] : L’IRMA publie justement un point très complet sur l’état des supports physiques pour la musique (http://www.irma.asso.fr/Quand-le-support-physique-se). Peut-être un peu moins pessimiste que moi, mais ne prenant pas en compte (l’info n’était peut-être pas sortie) cette nouvelle posture des gros revendeurs.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

[dans les archives] [Ut musica] Jénès, par Balkouta, l’arbre aux mille racines La musique de Balkouta sonne comme le bruissement des frondaisons de l’Arbre-Caraïbe faces aux vents colorés du Monde. Le foisonnement des bananierbleu.fr/12278/ut-musi…

Sur Facebook

Jocelyne

Enfin une programmation intelligente pour la très dévoyée Fête de la Musique !

1 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 jour

Piano Biguine-Jazz, transcription des compositions d’Alain Jean-Marie

Piano Biguine-Jazz, transcription des compositions d’Alain jean-marie par Jean-Claude Gaspaldy et Hiroshi Murayama

6 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 jours

La Médiathèque Caraïbe - Laméca

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 semaines

Strut Records rend hommage au légendaire label guadeloupéen Disques Debs

Strut Records rend hommage au légendaire label guadeloupéen Disques Debs – Créée par le défunt Henri Debs à la fin des années 50, la maison..

9 J’aime, 2 commentairesIl y a 2 semaines

Joachim des Ormeaux, le chanteur-conteur mystique de la Martinique

[Le Jazz et la Salsa] Ancré dans un univers poétique & mystique, le chanteur de jazz créole Joachim des Ormeaux a développé un style unique,..

5 J’aime, 1 commentairesIl y a 3 semaines


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa