A la Une - Disques - Guadeloupe & Martinique

Sonny Troupé – Reflets Denses (2017)

Il y a (déjà) cinq ans, Sonny Troupé produisait Voyages Et Rêves, premier album sous son nom – et celui de son quartet. Un album riche et varié, dans lequel le batteur multipliait les formules, les ambiances et les invités. En 2017 – oui, nous sommes en retard – Sonny a à nouveau réuni son quartet pour enregistrer Reflets Denses. Le même sillon est creusé, mais la formule se recentre autour d’une équipe plus fixe, le quartet, augmenté de deux cuivres, Thomas Koenig (sax ténor, flûte) et Raphaël Philibert (sax alto). Une approche peut-être plus traditionnelle du combo jazz donc, mais toujours profondément ancrée dans la Caraïbe, comme en témoigne le très kimbolien Immediat Boarding qui ouvre l’album. On retrouve donc avec plaisir Gregory Privat (piano), Olivier Juste (ka) et Mike Armoogum (b) qui forment désormais avec Sonny un quartet des plus solides, à l’entente quasi fusionnelle. Sur un tiers de l’album, Sonny a cependant fait quelques infidélités au quartet d’origine, en invitant le pianiste Jonathan Jurion et Michel Alibo à la basse. Si on ne présente plus Michel Alibo, la présence de Jonathan Jurion, musicien plus rare, mérite d’être notée. Découvert il y a déjà longtemps avec Iguane Xtet puis Caraib II Jazz, sa complicité avec Sonny remonte plus loin lorsqu’en Guadeloupe ils jouaient en trio avec Swanha Desvarieux, ou bien au sein de Dunk – avec également Eric Delblond et Leedyah Barlagne. L’alternance entre les deux pianistes donne en tous cas à Reflets Denses des flaveurs variées, entre la précision technique chirurgicale de Grégory Privat et la richesse harmonique et mélodique de Jonathan Jurion (entendons nous bien, les deux sont également doués, c’est uniquement une appréciation de couleur générale !). Au ka, et comme traditionnellement dans ce quartet, Olivier Juste et Arnaud Dolmen alternent et se complètent l’un l’autre au gré des titres. Sonny ne pouvait enfin pas manquer de convier à la fête Christian Laviso. Le guitariste de Marie-Galante vient poser sa guitareka sur Twa Jou San Manjé, titre immergé dans la tradition du gwoka moderne. Reflets Denses illustre avec brio une fusion intense entre jazz et Caraïbe traditionnelle, passant avec naturel du boulagyèl au slam (Le Temps), alternant les climats nostalgiques (Une Fin) ou l’urgence (Evocation). Entre jazz et danse – voir le titre éponyme, entre gwoka et swing, Reflets Denses est une nouvelle pierre angulaire du jazz caribéen made in Guadeloupe, de ces albums qui bâtissent sur la tradition pour mieux en faire éclater la modernité.


Sonny Troupé : « Reflets Denses »


Année : 2017
Label / Référence : (Tw2)
Personnel : Sonny Troupé quartet (Grégory Privat, Mike Armoogum, Olivier Juste, Sonny Troupé) – Add 2 (Thomas Koenig, Raphaël Philibert – Reflets Denses (Jonathan Jurion, Michel Alibo, Arnaud Dolmen) – Invités (Christian Laviso, Djokaèl Méri, Lucile Kancel, Patrice Hulman, Toma Roche)
Titres

1- Immediat boarding – 8 :15 / 2- Equation – 8 :24 / 3- Ansanm – 5 :16 / 4- Le temps – 5:16 / 5- Tanbou O Lwen (Interlude) – 0:26 / 6- Yo – 4:31 / 7- Une Fin ? – 6 :22 / 8- Nanm a péyi la – 6 :54 / 9- Evocation – 4 :27 / 10- Twa Jou San Manjé – 5 :26 / 11- Reflets Denses – 7 :57

Plus d’info sur le site de Sonny Troupé : http://www.sonnytroupe.com

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

[dans les archives] [Ut musica poesis] James Carter : Une poétique de l’audace ? Dans un éditorial précédent, j'ana bananierbleu.fr/198/james-car…

Sur Facebook

Genèse… En 1979, le jeune Andy Narell sortait son premier album, Hidden Treasure, accompagné de Kenneth Nash aux percussions, Steve Erquiaga..

1 J’aime, 2 commentairesIl y a 2 jours

TSF JAZZ

Hier soir, Michel Zenino et Mario Canonge présentaient leur album Quint’Up au Le Triton lors d »un concert qui a mis le feu. Avant cela, ils..

21 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Siltane, le rock blues rasin de Moonlight Benjamin | le Bananier bleu

Siltane, le rock blues rasin de Lightmoon Benjamin

7 J’aime, 1 commentairesIl y a 1 semaine

Ajoyo - Benskin

« AJOYO is the vision of multi-reed player Yacine Boularès, a mystic brew blending African tradition, jazz and soul. More than music, it’s a..

1 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 semaines

Photos du journal

Soutenez le projet Kadans Caraïbe sur Ulule ! « L’association Mamanthé organise la 6ème édition du festival Kadans Caraïbe en mai 2018. Ce..

4 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 semaines


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa