Biographies - Brèves

Porky s’envole… Normand Deveault (1960/2019)

Normand Deveault

Il avait un humour et un sens de l’autodérision proportionnels à son grand talent de musicien… Le pianiste Normand Deveault – Porky donc, pour les intimes – s’est éteint hier dans sa ville natale de Montréal à 59 ans. Formé à la musique dès son plus jeune âge, il avait débuté l’apprentissage par le « classique » pour s’orienter rapidement vers le jazz. Les années 80 le voient tourner intensivement au Québec et croiser la route de musiciens comme Pepper Adams, Frank Foster ou Michel Donato.

Il s’était installé en Guadeloupe au lendemain du cyclone Hugo, en 1989, et avait investi rapidement les scènes de l’île, du Centre des Arts à l’Artchipel. En 1991, il intégre le groupe Tropic Fusion aux côtés d’Edouard Benoit, Gaby Moustache et Bruno Jofa. Les années 90 offrent à Normand Deveault de belles opportunités, et c’est ainsi qu’il joue dans plusieurs Festivals de jazz, de Saint-Martin avec Tropic Fusion (1991), de Pointe-à-Pitre avec Al Lirvat (1991), de Sainte-Lucie avec Happy Lewis et son quintet, des Abymes avec André Condouant en première partie du concert de Freddie Hubbard (1994), du Marin en Martinique avec Guanada (1999)…

Sa polyvalence fait également participer Normand à des concerts de musique classique : récital lyrique à Notre-Dame du Raizet (1998), concert classique à Belcourt – Baie-Mahault (1999), double récital à la médiathèque du Lamentin (2000), Grande Sérénade à Sainte-Rose (2001). En 1999, il forme le trio Guanada avec Jocelyn Ménard et Charly Chomereau-Lamotte.

Sur disque, on peut l’entendre au sein du groupe Tropic Fusion (1992), avec le quintet de Happy Lewis (1997), au sein du trio Guanada (1999) ou bien encore sur l’album Mestissages de Raymond d’Huy (2007). En 2002, il avait produit son unique album solo, Porky s’envole, où il illustrait son goût pour le latin jazz, les musiques caribéennes et le bop, ainsi qu’un album en duo avec Fabienne Roussel (Voc’Alizé). Normand était également un professeur de piano recherché.

Normand Deveault avait quitté la Guadeloupe en 2008 pour se réinstaller au Canada. Il y tournait régulièrement, et avait eu l’occasion d’enregistrer en tant que sideman, par exemple avec Normand Guilbeault. La Guadeloupe perd aujourd’hui un vrai amoureux de sa musique et un musicien talentueux.

Discographie

Hommage à Mingus - 2009 - Normand Guilbeault Ensemble - Avec Jean Derome / Normand Guilbeault / Mathieu Bélanger / Claude Lavergne / Normand Deveault / Ivanhoe Jolicoeur / Karen Young
MesTissages - 2007 - Raymond d’Huy - Avec Raymond d’Huy ; Bruno Jofa ; Dominique Bérose ; Charly Chomereau-Lamotte ; Sonny Troupé ; Luther François ; Jocelyn Ménard ; Raymond Grégo ; Normand Deveault ; Philippe d’Huy ; Georges Ellyott.
Voc'Alizé - 2002 - Fabienne Roussel - Avec Fabienne Roussel (voc), Normand Deveault (pno)
Porky s'envole - 2002 - Normand Deveault - Avec Normand Deveault (pno)
Guanada - 1999 - Ménard, Deveault, Chomereau-Lamotte - Avec Jocelyn Ménard – sax, Normand Deveault – pno et Charly Chomereau-Lamotte
Human Cause - 1997 - Happy Lewis Quintet - Avec Happy Lewis (fluegel horn), Jocelyn Ménard (sax), Normand Deveault (pno), Marcel Falla (bass), Raymond Grégo (bass), Charly Chomereau-Lamotte (perc)
Couleur Caraïbe - 1992 - Tropic Fusion - Avec Edouard Benoit, Normand Deveault, Jocelyn Aucagos, Bruno Jofa, Patrice Hugues, Christian Fanfant & Gabriel Moustache

derniers tweets

[sonjé] Roger Biwandu, un garçon sous – très bonnes – « Influences » Avec « Influences », Roger Biwandu (Chic Hot, Joe Zawinul, Sixun...) signe un #disque entre #jazz et rugby, ses deux passions. Et le ton est bit.ly/33DZJsf


Sur Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2019 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa