Franck Nicolas & “Michael Jackson in Jazz”

Les reprises des thèmes de Michael Jackson en jazz – entre autres – ne datent pas de son décès, fort heureusement, et témoignent plus largement de son talent de compositeur, et de la reconnaissance de celui-ci par nombre de musiciens. Dans le jazz français récent, on peut citer les Volunteered Slaves d’Olivier Témime ou bien le quartet de Sébastien Llado parmi d’autres. Il convient désormais d’y ajouter le travail de Franck Nicolas réalisé avec ses jeunes élèves du JAM à Montpellier avec leur projet « Michael Jackson in Jazz ». Depuis quelques semaines, ils écument les petites salles de la ville avec un succès qui ne se dément pas. Ce Jeudi 14 avril, ils investissaient le sous-sol du Baloard devant une salle comble et surtout très mélangée, en particulier en âges. « Bambi effect » ? Ou bien peut-être le fait qu’une bonne génération sépare Franck Nicolas des musiciens de son groupe. Avec plus de vingt ans de carrière à son actif, une petite demi-douzaine de disques produits, Franck jouit d’une solide expérience qu’il met à profit en enseignant, en particulier les classes d’ensemble particulièrement propices au repérage des jeunes talents. C’est le cas de Benjamin Thiébault (pno), Romain Hubon (g), Charles Huck(b) et Valentin Jam (dms) dont aucun ne dépasse la vingtaine. Comme quoi, la valeur… Entrainés par un répertoire oscillant entre grands tubes (Billie Jean, Thriller…) et pièces de jeunesse (Ben, You’re not alone…) le quintet prend les choses en main dès l’entame et ne laisse guère la place à la mélancolie. Mention spéciale à Benjamin Thiébault qui passe du piano au synthé ou au Rhodes avec une virtuosité qui sait préserver la mélodie. A la batterie, Valentin Jam déploie une belle énergie à laquelle la guitare de Romain Hubon répond tout en fusion. Franck sait laisser de la place à ses élèves pour qu’ils s’expriment sans contraintes sur des arrangements souvent très rock – on pense aussi à Erik Truffaz – et comme ils le disent « ça le fait, hein ? », même s’il est vraisemblable que la maturité apportera indéniablement encore plus d’efficacité dans des arrangements peut-être légèrement plus resserrés. Admirateur de Michael Jackson depuis de longues années – comme en témoignent certaines anciennes photos que les fans connaissent bien, Franck Nicolas est à l’aise sur ces mélodies depuis longtemps intégrées et sa trompette « Miles-ienne » nous replonge dans l’ambiance d’un « You’re under arrest » lorsque justement Davis s’y attaquait aux standards pops de l’époque. Il ne faut pas compter sur un album autour de ce répertoire, et je vous invite donc à surveiller de près les passages du quintet en concert. Pour la Guadeloupe, petits veinards, Franck sera présent aux prochaines « Premières rencontres autour du piano » qui se tiendront en juin prochain avec « Michael Jackson in Jazz ». Ce sera également l’occasion de revenir sur l’actualité de Franck dont pas moins de trois disques sont prévus d’ici la fin de l’année autour de ses divers projets jazz-ka et jazz caribéen…

Pour aller plus loin, le site web de Franck Nicolas et sa page MySpace.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com