Brèves - Disques - Jazz

« En Vie », nouvel album de Camille Bertault

Camille_Bertault_630

Alors, je dois vous prévenir, C’est pas du Jazz… Créole ! Mais en fait, on s’en fiche. J’ai reçu l’autre jour le prochain album de la jeune chanteuse Camille Bertault, basée aux Etats-Unis. Et à peine arrivé à l’écoute du deuxième morceau, je savais qu’il fallait que je vous en parle. Parce que c’est tout simplement épatant !

Il y a peu, je recevais « En vie », prochain album de la chanteuse Camille Bertault. C’était une petite surprise, dans la mesure où je ne suis pas sûr d’être directement le cœur de cible le plus pertinent dans ce domaine, mais quoi qu’il en soit la surprise était excellente. Après quelques écoutes d’autres albums reçus récemment, et qui m’avaient laissés un arrière-goût plutôt mitigé, « En vie » est arrivé comme un rayon de soleil inespéré entre mes oreilles. Camille Bertault s’est fait remarquer depuis quelques temps en publiant quelques vidéos où elle scattait avec brio sur les chorus impossibles de quelques standards, dont en particulier l’époustouflant Giant Steps, rien que ça… Le projet débouche donc aujourd’hui sur le très bien nommé « En vie ». Un mélange de compositions originales et de quelques reprises rares (Infant Eyes, the Peacocks, Prelude to a Kiss). C’est frais, c’est vif, c’est habile et léger, c’est beau et mélodieux, poétique, ça pétille ; c’est admirablement soutenu par le trio Olivier Hutman, Gildas Boclé, Antoine Paganotti. Camille Bertault met avec malice des mots français sur les standards, pose les mélodies avec grâce, et décolle sur les chorus avec toute l’amplitude de sa voix, en un équilibre vertigineux mais toujours juste. « En vie », c’est aussi « Envie », et c’est le sentiment que procure l’écoute de l’album, un optimisme résolu, une envie de faire, de ressentir, de profiter… et de réécouter ! Au piano, Olivier Hutman est toujours juste, et colle son jeu aux douces folies de Camille (Tatie Cardie), tandis que Gildas Boclé comme Antoine Paganotti tissent un tapis soyeux sous ses improvisations. Les arrangements et compositions laissent d’ailleurs une belle place aux musiciens qui l’accompagnent en confortant cet esprit de finesse et de légèreté. S’il fallait citer quelques références ou influences – et je suis certainement bourré de lacunes dans ce domaine – je proposerais en vrac et au détour de la mélodie aussi bien Bobby McFerrin que Laurence Saltiel ou Elisabeth Caumont. Bref, « En vie » est certainement le prochain album de jazz vocal à ne pas manquer tant pour les amateurs que pour ceux qui voudraient s’y plonger pour découvrir.

Camille Bertault - En ViePlus d’information :

En vie – 2016 – Camille Bertault (Sunnyside – Naïve)

Personnel : Camille Bertault (voix), Olivier Hutman (piano), Gildas Boclé (contrebasse) Antoine Paganotti (batterie)

Titres : A la mer tume – Double face – Satiesque – Course – Prélude à un Baiser (Prelude to a kiss) – Tatie Cardy – Cette nuit (The Peacocks) – En vie – Poches vides (Empty Pockets) – Enfant (Infant Eyes)

Bonus : Camille Bertault improvise sur Giant Steps… Enjoy!

 



5 comments to « En Vie », nouvel album de Camille Bertault

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

Emma, le standard de Touré Kunda, revu avec l'afro-jazz explosif du trio de Thierry Mvié (Linley Marthe, Roger Biwandu !) et feat. Irving Acao & Emmanuel Djob. Une relecture lumineuse ! buff.ly/2FwfRRq pic.twitter.com/sICLaZYJHz


Sur Facebook

THIERRY MVIÉ Trio - with guests - "EMMA" - (Touré Kunda)

Emma, le standard de Touré Kunda, revu avec l’afro-jazz explosif du trio de Thierry Mvié (Linley Marthe, Roger Biwandu ) et feat. Irving Acao..

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 17 heures

Makaïa Officiel

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 19 heures

Al Akhareen - Al Akhareen (Les Couleurs du Son/L'Autre Distribution)

Arnaud Dolmen fait partie du line-up de Al Akhareen, le nouveau projet de la flûtiste Naïssam Jalal avec le rappeur et beatboxer Osloob.

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 jours

Shijin à la Jazz Station

Petit retour sur le concert bruxellois de Shijin, avec Malcolm Braff, Jacques Schwarz-Bart, Stéphane Galland et Laurent David.

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 3 jours

Tony Chasseur chante Al Jarreau

[Mundo Latino] Il faut tout de même être sacrément culotté pour reprendre Al Jarreau, sauf quand il s’agit de celui qui vous a donné l’envie..

12 J’aime, 0 commentairesIl y a 4 jours


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa