Brèves - Disques - Jazz

Three (two girls and a boy) – Roger « Kemp » Biwandu

Ce qui a toujours frappé dans le jeu de Roger « Kemp » Biwandu, c’est l’énergie communicatrice qu’il déploie derrière ses fûts. Se rapporter pour cela à ses collaborations avec Sixun, Chic Hot, Ultramarine ou encore Joe Zawinul – belle école ! Une énergie absolument pas antagoniste de la finesse qu’il sait également faire passer lorsque cela est nécessaire. Avec Three (two girls and a boy), qui vient de paraître, la chose est encore plus évidente, dans cette formule à trois sans piano, où la batterie de Roger partage l’espace avec Irving Acao (sax) et Jérôme Regard (b). Ce format non harmonique est certainement l’un des plus ouverts possible, offrant beaucoup de liberté aux musiciens, tout en imposant de construire un paysage sonore à partir de peu. C’est un challenge largement remporté par ces trois-là. Le drive incessant de Roger Biwandu, le jeu riche de la caisse claire et des cymbales offrent à Irving Acao la base pour y poser un jazz flamboyant, énergique, virtuose. Entre les deux Jérôme Regard met plus que du lien, groove en réponse au batteur et pose quelques moments de grâce, tout en nuances. Au milieu de l’album, la reprise de Black Or White – de MJ, oui, oui – propose une belle ponctuation, cette fois en quintet, appuyée par le piano de Christophe Cravéro et magnifiquement chantée par la Sud-Africaine Tutu Puoane. En fin d’album, Roger reprend From Palmer (the return) en hommage à la salle qu’il affectionne et qui lui rend bien. Pour ce dernier titre, le bordelais adjoint à son trio la trompette de l’excellent Stéphane Belmondo en une mini section de cuivre plutôt jouissive, et qui donne à ce titre de faux airs de Mo’ Better Blues – tiens, Chic Hot… ? Enfin, soyez patients, laissez tourner, et profitez de la dernière petite reprise, cachée un peu plus loin !


Roger "Kemp" Biwandu : « Three (two girls and a boy) »


Année : 2017
Label / Référence : Jazz Family (JF012)
Personnel : Roger "Kemp" Biwandu, Irving Acao, Jérôme Regard, Tutu Puoane, Christophe Cravéro, Stéphane Belmondo
Titres

1. Strut for my boys from PA (6:15) – 2. A train named fish (8:53) – 3. F.W.I. / Friends worthy of implication (7:13) – 4. Blaco or white (4:34) – 5. La hargne de FF (10:33) – 6. Ballade à vélo avec Huyên (5:18) – 7. From Palmer (the return) (6:40)

Sur le web :

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

Sur Facebook

Max Cilla en concert au Baiser Salé au creux de l'été | le Bananier bleu

Max Cilla en concert au Baiser Salé au creux de l’été

1 J’aime, 0 commentairesIl y a 5 heures

8e édition de la Jazz Night à Fort de France | le Bananier bleu

8e édition de la Jazz Night à Fort de France. 21 juillet 2019 – 19h00. Avec GBK, Mario Canonge, Sons of Kemet, Ron Carter

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 jour

she's watching, by DYAS

Dyas – She’s Watching. Including Karukera. Eric Delblond, petit cachottier ! A project born in the fall of 2017 through the collaboration of..

4 J’aime, 2 commentairesIl y a 3 jours

Arnaud Dolmen, Tonbé Lévé, un premier album de référence | le Bananier bleu

Tonbé Lévé est le premier album du batteur Arnaud Dolmen. Avec Léonardo Montana, Adrien Sanchez et Joachim Govin. Le jazz créole de référence.

10 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Cantos, by Okonkolo

Aux origines africaines du vaudou, Okonkolo fait résonner la santeria yoruba. Cocktail spirituel entre Afrique, Caraïbe et Amérique Latine..

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 semaines


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa