Christian Laviso s’affiche

timounlafrik-front200

L’an dernier, Christian Laviso produisait son deuxième album en leader, “Ti Moun a Lafrik”. C’était pour lui l’occasion de transformer l’essai qu’il avait déjà plutôt pas mal tenté avec “Chaltouné” en 2005. On y retrouve un hymne à la guitareka dont il se fait le chantre depuis de longues années, de Gaoulé Mizik à Horizon et Simen Kontra, cette fusion rythmique entre la guitare et le tambour, instrument devenu hybride, fusionnel et identitaire. Au-delà de sa virtuosité remarquable, Christian a développé un langage original et unique, reconnu par les plus grands qui ne s’y sont pas trompés et l’invitent régulièrement sur leurs propres tentatives de fusion et de retour aux sources de l’histoire de la musique afro-américaine. David Murray d’abord, mais surtout Kenny Garrett depuis plusieurs années, avec lequel une complicité s’est développée au fil de leurs nombreuses rencontres. Le travail de Christian commence à porter ses fruits et il est de plus en plus sollicité sur de multiples scènes en France et à l’étranger. Ce mois-ci, Jazzman lui consacre une demi-page sous la plume de Jacques Denis, après avoir décerné trois étoiles à l’album il y a quelques mois. Ce succès s’ajoute à ceux de Jacques Schwarz-Bart ou encore Franck Nicolas dans leur inlassable quête de faire connaître le ka, ses richesses musicales et sa mémoire historique loin au-delà des rivages de la Guadeloupe.

Plus d’info :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com