Afrique - Brèves - Disques

JB Moundélé célèbre Coltrane et l’Afrique avec Afrotrane

Le quatrième album du saxophoniste JB Moundélé réunit ses univers d’influence, l’Afrique et le jazz, ce dernier en la figure de John Coltrane – qui déjà célébrait son lien avec la terre d’origine en son temps. Afrotrane est sorti en octobre dernier chez Fatto In Casa (et la version numérique arrive incessamment), et le « Blanc d’Afrique » y mêle compositions personnelles et standards coltraniens, retraçant ses voyages personnels auxquels il nous invite. Cet album est aussi un tournant dans la production de JB Moundélé, jusque-là réputé pour ses featurings auprès d’artistes tels que Oumou Sangaré, Extra Musica ou encore Tiken Jah Fakoly, ou bien ses propres albums afro jazz fusion, entre rumba, jazz mandingue et afro-funk. Sur Afrotrane, Moundélé est accompagné par Olivier Hutman, Marc Peillon et Tony Rabeson, trio judicieusement choisi tant par sa qualité que par l’ouverture culturelle qu’il recouvre. Avec cette formation très coltranienne, le parti pris est nettement plus orienté straight jazz et bop. Alternant ténor et soprano, le saxophoniste occupe l’espace et dévoile une palette riche et pourtant moins connue de son jeu, où l’influence du maitre parait évidente. Celle-ci déteint d’ailleurs parfois aussi sur le jeu foisonnant et tout en accords d’Hutman (Mopti Road), dans lequel on se prend à évoquer McCoy Tyner. Et même ici la danse n’est jamais très loin et sous les baguettes de Rabeson, JB Moundélé nous invitant irrésistiblement au minimum à taper du pied, sinon à nous lever carrément (NunkaJazz, Mon bb Ô). JB Moundélé nous entraine ainsi du spiritual jazz d’un Lonnie’s Lament inspiré, au groove entêtant de Ghanajazz qui flirte avec le highlife, ou d’un Almighty que n’aurait pas renié Hugh Masekela, et où le son tout en rondeur de Marc Peillon fait merveille. Une belle place est aussi réservée aux mélodies attachantes et un brin nostalgiques que compose JB Moundélé (Bolingo Ya Nsuka, Humility) et que le trio illumine avec une grande finesse. Afrotrane est un pont réussi entre deux univers dont l’un est le berceau de l’autre, l’Afrique et le jazz, un voyage réjouissant, chaleureux et spirituel à la fois à mettre sans conditions entre les oreilles.


JB Moundélé : « Afrotrane »


Année : 2019
Label / Référence : Fatto In Casa
Personnel : JB Moundélé (ts, ss), Olivier Hutman (pno), Marc Peillon (cb), Tony Rabeson (dms)
Titres
1- Mopti Road - 06:16 / 2- Nunkajazz - 04:50 / 3- Lonnie's Lament - 08:19 / 4- Ymela Blues - 05:04 / 5- Impressions - 07:30 / 6- Mbote Ma Beauté - 05:36 / 7- Bolingo Ya Nsuka - 06:09 / 8- Ghanajazz - 04:13 / 9- Africa - 05:50 / 10- Almighty - 03:10 / 11- Humility - 05:59 / 12- Mon Bb Ô - 04:21

Afrotrane est disponible en vente à distance sur le site du label Fatto In Casa, et très prochainement en numérique sur les principales plateformes de streaming et téléchargement.

Plus d’info :

derniers tweets

[sonjé] Tropicalism, la Réunion au sens large de Cédric Duchemann Formé à la Bill Evans Piano Academy de Paris, le pianiste Cédric Duchemann pratique depuis longtemps une musique profondément métissée, au sein de bit.ly/2JvhTnu


Sur Facebook

7 days ago  ·  

View on Facebook

Photo de couverture de le Bananier bleu ... See MoreSee Less

1 week ago  ·  

View on Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2020 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa