A la Une - Disques - Guadeloupe & Martinique

Phil, le nouvel album de Raymond d’Huy, salue Philippe et célèbre la vie

En juin 2014, le petit monde de la musique en Guadeloupe se réveillait abasourdi à l’annonce de la disparition subite et prématurée de Philippe d’Huy. Rien en comparaison bien sûr de la douleur ressentie par Raymond… Trois ans plus tard, Dosh publie son quatrième album, Phil, car il a bien fallu ce temps pour trouver la force de rendre hommage au grand frère, mentor et complice, avec lequel il partageait l’aventure musicale depuis l’enfance. Phil illustre parfaitement les influences de Raymond, son histoire culturelle musicale et son talent de musicien et compositeur. Dans cet album apaisé, au design pastel, Raymond d’Huy convoque à nouveau les amis fidèles au premier rang desquels Sonny Troupé, à la batterie et au ka sur la majeure partie de l’album, ainsi que Dominique Bérose qui signe les parties clavier de la moitié des titres. Mais au fil des plages on croise également avec bonheur les pianos de Christian Amour, Jonathan Jurion, Michel Mado, les saxophones de Jacques Schwarz-Bart et Jérémie César, ou encore la basse de Linley Marthe. Aux percussions et ka, James Champare et Fanswa Ladrezeau sont aussi de la partie. Si Raymond défend avec talent un jazz caribéen auquel il a su donner depuis plusieurs années un son si caractéristique, c’est probablement entre autres en raison de l’influence de Pat Metheny sur son jeu, influence partagée avec Philippe et parfaitement illustrée par le morceau titre, Phil, où on le retrouve également à la guitare. Sur le mélancolique et bien nommé Adan On Dot Soley, Jacques Schwarz-Bart délivre un chorus éthéré, auquel Raymond répond à la basse, le tout posé sur un élégant tapis de gwoka tissé tout en légèreté par Fanswa Ladrezeau. L’album réserve également une place de choix aux chanteuses – avec lesquelles Raymond affectionne de travailler depuis longtemps. Sur des mélodies habilement ciselées, le bassiste invite ainsi Leedyah Barlagne – déjà entendue sur le précédent Bikabass, Krysstal et Géraldine Delacoux. On y parle ainsi autant du souvenir, que de la vie et de l’avenir. Loin d’être sombre, le nouvel album du bassiste de Saint François met encore en lumière ses talents de compositeur et de musicien, et rend à Philippe un hommage dont il doit être fier. Phil est un moment d’humanité musicale, une célébration caribéenne dont on aurait tort de se priver.


Raymond d'Huy : « Phil »


Année : 2017
Label / Référence : Auto production (RH 04)
Personnel : Raymond d’Huy, Sonny Troupé, Dominique Bérose, Krysstal, James Champare, François Quillin, Jérémie César, Michel Mado, Géraldine Delacoux, Leedyah Barlagne, Jonathan Jurion, Linley Marthe, Christian Amour, Lionel Clément, Fanswa Ladrezeau, Jacques Schwarz-Bart, Bruno Tesson, Raymond Grego
Titres

1- Préambule – 2:16 / 2- Kannaval La Vi – 4:04 / 3- Ay Chèchèy – 4:18 / 4- Fly – 4:48 / 5- Phil – 4:23 / 6- Maskarad – 1:18 / 7- Ou Sav Ka Pou Fè – 7:07 / 8- Roger’s Theme – 5:26 / 9- Adan OnDot Soley – 7:44 / 10- Ainsi Soit-Elle – 3:58 / 11- Dei Day (Song For Peace) – 3:17

L’album est exclusivement disponible à Pointe-à-Pitre chez Vidéo Top, au Moule au Point Lire à Damencourt, et au Kreyol West Indies sur la route de la Pointe des Chateaux à Saint-François. Vous pouvez aussi contacter directement Raymond via sa page Facebook.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

Track of the day. Deep gwoka soul by Robert Oumaou & Gwakasonne. Algerie 62, extrait de Gwakasonné 1984. #Caribbean #Gwoka #Jazz buff.ly/2DhuDhg pic.twitter.com/QJeWVDmE2P

sélection de vidéos

Error thrown

Cannot use object of type WP_Error as array