Afrique - Amériques - Caraïbes - Disques - Guadeloupe & Martinique

CAB, un taxi de l’Afrique aux Antilles

CAB02_630Au Cameroun, le taxi est avant tout un lieu collectif, un endroit où l’on rencontre du monde, et qui vous fait voyager, même loin. C’est de là qu’est venu le nom de CAB, le trio formé par le chanteur camerounais Blick Bassy, le pianiste martiniquais Mario Canonge et le percussionniste brésilien Adriano Tenorio « DD ». Au-delà du jeu de mot, formé sur les noms et les origines de ses membres, CAB se veut un voyage et un mélange, entre la Caraïbe, l’Afrique et le Brésil, CAB donc, avec Canonge, Adriano et Bassy, CAB encore !

Et c’est probablement ce foisonnement culturel qui saute le premier à l’oreille, dès le To Bâle qui entame l’album. La voix de Blick Bassy s’identifie rapidement à d’autres références connues d’Afrique Centrale comme Lokua Kanza ou Richard Bona – surtout sur l’album Toto Bona Lokua sorti chez No Format. Après avoir fait ses armes au sein de groupes locaux à Douala et Yaoundé comme le très remarqué Macase (Découverte RFI, Kora…), qui continue sa route par ailleurs, et alors que sa carrière solo est tout juste marquée par la sortie de son troisième album Akö, Blick Bassy a donc posé avec CAB sa voix sur un répertoire afro-jazz-pop où il se partage avec Mario Canonge la quasi-totalité des compositions de l’album, et alterne les textes dans son bassa natal, en français et même en créole !

Mario Canonge était depuis plusieurs années à l’affût d’une fusion qui fasse évoluer sa musique. Le tournant jazz qu’il imprime à sa carrière depuis Rhizome, épouse avec bonheur ce répertoire afro-caribéen. Si sa signature est très présente sur l’album, Mario est cependant aussi amené sur des territoires moins familiers, noue des liens avec les percussions d’Adriano Tenorio, jeune prodige de plus en plus demandé, et prend visiblement plaisir à nous surprendre.

A l’automne dernier, CAB a sillonné l’Afrique d’Est en Ouest et du Nord au Sud durant plus de deux mois non-stop, soulevant à chaque fois l’enthousiasme du public. Plus récemment, CAB était aux Antilles et faisait danser LaKaza. Aujourd’hui, c’est l’album qui sort, et nul doute que vous n’hésiterez pas à monter à bord du taxi, à vous laisser emporter avec lui, là où il vous mènera. Au minimum, vous taperez du pied, mais il y a fort à parier que vous vous lèverez à votre tour pour vous déhancher, Com Um BeBe !


Canonge - Bassy - Tenorio - CAB

Année : 2015
Label / Référence : Rue Stendhal & Aztec Musique
Personnel : Mario Canonge (pno), Blick Bassy (g, vcls), Adriano Tenorio « DD » (perc)

Titres

1- To Bâlé ; 2- Owéyo ; 3- Winda ; 4- Hey Dingué ; 5- Mating ; 6- Béngué ; 7- Eséka ; 8- Com Um Bebe ; 9- Yom Yé ; 10- Cajuero ; 11- Manga

1 comment to CAB, un taxi de l’Afrique aux Antilles

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

derniers tweets

#Concert Alfred Mémel & Ka Fusion - 21 Déc 2017, 20:30 - La Créole Jazz Club - Le Gosier, #Guadeloupe ift.tt/2yTmyI3



Copyright © 2001-2017 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa