Abracadabra in Jazz - Jazz

[Abracadabra in jazz] Les enfants de Miles

Parmi les musiciens les plus fidèles à l’esprit de Miles Davis deux se distinguent singulièrement. Ce sont deux insulaires, l’un de Porto-Rico, Jerry Gonzales, le plus fidèle interprète de la musique afro-cubaine à cheval sur Harlem, Cuba et Porto-Rico, et l’autre, Paolo Frésu, originaire de la Sardaigne, qui a transcrit dans sa musique cette culture méditerranéenne matinée d’Orient.

Tout d’abord ces deux disciples ont du maître la forme et le fond dans leur approche de la trompette. Force et souplesse du discours et ce son unique et raffiné.

jerrygonzalezDans un exercice où Miles espagnol est visible, Jerry reprend le flambeau là où Miles l’avait porté, c’est-à-dire dans les terres maures de Soléa et Saeta, et l’enfonce encore plus dans le flamenco andalou. Pour ce faire, se livrent les guitares, le cajon -l’équivalent de la conga- et la voix unique du chanteur gitan Diego « El cigala », bluesman cante jondo pour signer le tout.

Admirable album qui démontre la fidélité du fils au père, qui continue l’œuvre entreprise par Miles, à savoir que la musique de jazz est directement fille du continent africain et sœur de la musique gitane que les Maures ont installé en péninsule ibérique il y a des siècles. Jerry est fils de Porto-Rico ; cet ex-colonie espagnole, lien en Caraïbe de cette culture partagée qui a donné à Borinquen son originalité musicale, qui va de la plena à la bomba, où s‘inscrivent les apports africains.

Album chez Lola records LR 1003 intitulé Jerry Gonzales y los piratas del flamenco.

fresuL’autre disciple de Miles, lui, est parti d’une autre approche, celle qui consiste à réciter le même thème et à apporter dans ce discours sa digression d’avec le maestro. Le choix d’un opéra de Gershwin sur la vie d’une petite communauté noire du Sud des Etats-Unis est en lui-même significatif de la démarche de Paolo, d’être au plus près de l’esprit du blues et du jazz pour plus facilement rejoindre le monde originaire de Miles qui est originaire de St Louis, Missouri.

De plus, l’exposé musical très Ravel des arrangements de Gil Evans sur l’œuvre, dont l’esprit sera conservé par Paolo et ses musiciens italiens et asiatiques, va comme un gant à l’italianité insulaire du sardaignais qui, dans son enfance, a vécu ce monde paysan, d’en dehors comme celui de Catfish Row, lieux où la comédie côtoie souvent le tragique.

Prise de relais de Miles, et relecture moderne par un nouvel opéra vivant et passant par les sons et les rythmes de notre époque.

Hommage respectueux aux deux géants que sont Miles avec Gil et Satchmo avec Ella qui ont interprété cet opéra Porgy and Bess, cette histoire d’amour universelle et multiethnique.

Paolo Fresu : Kind of Porgy & Bess chez BMG 74321 951952.

Moralité artistique qui est de s’inspirer plutôt que de copier et de proposer un plus allant dans le sens du modèle

derniers tweets

[sonjé] Archimusic au Drillscan Septembre 2010, Montreuil. Sous la houlette de Jean-Rémy Guédon son fondateur, Archimusic se réunit dans l’enceinte de la société DrillScan pour y célébrer la sortie du nouvel album bit.ly/34TQu8G


Sur Facebook

3 weeks ago  ·  

View on Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2020 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa