Brèves - Jazz

Miles Davis, neg mawon

27 maiUn neg mawon non reconstruit : Miles 1970 – Le jazz musique de rebelle par essence et excellence se montre nu et sauvage dans Miles à l’Ile de Wight en 1970 devant 650 000 spectateurs confondus et « stoned » à l’écoute de la nouvelle formule électrique du prince noir de la trompette. Musique totalement «black », africaine, cosmique, psychédélique et nouvelle, totalement dans l’air du temps que vous êtes conviés à regarder et entendre le 3 Juin 2006 à l’auberge du Grand Large à Sainte Anne à partir de 19 heures avec la présence de M. Quincy Troupe, poète et auteur de l’autobiographie de Miles et de « Miles and Me ». Une expérience différente qui vous laissera stupéfait et changera votre ouie. Ce n’est plus du jazz c’est déjà autre chose ! De la musique puissance première. Miles Davis ou Selim Sivad, enfin ! Renseignements à l’Auberge du Grand Large : 0590 85 48 28

derniers tweets

[sonjé] [Ut musica poesis] Richard Bona à LaKasa S'habituer. S'habituer à écouter cette musique de l'effleurement qui émerge juste au-dessus du silence. Richard Bona est accompagné par un clavier. Etienne bit.ly/3iWhfQT #jazz


Au hasard sur notre chaine

Sur Facebook


Copyright © 2001-2021 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa