Since 1966, la vie jazz enchantée de Jean-Philippe Fanfant

Le premier son est celui de la flute des mornes, soufflée par Max Mona, immédiatement suivi des harmonies africaines d’Olysa Zamati, l’ensemble mêlé dans la fusion afro-jazz que Jean-Philippe Fanfant nous propose ici. Et donc l’ensemble du tableau, de l’aire de jeu, est brossé d’entrée, les deux rives de l’Atlantique, africaine et caribéenne, et le jazz sous ses formes variées dans lequel il a baigné depuis l’enfance. Since 1966 en fait. Ce premier album sous son nom raconte donc une histoire, et les rencontres musicales qui l’ont façonnée, en France, en Guadeloupe, en Martinique… Since 1966 est un album riche et généreux, d’un jazz caribéen qui donne ce grand sourire que Jean-Philippe arbore si bien sur la superbe photo à l’ancienne qui illustre la couverture de l’album. Since 1966 est construit autour d’un petit noyau dur dont Thierry Vaton et Ludovic Louis sont les artisans, mais les invités sont forcément nombreux, sans qu’à aucun moment cela ne nuise à l’homogénéité de la musique. Mais au contraire en variant les couleurs avec bonheur. On passe de l’afro-jazz au rock steady puis au swing avant de revenir au gwoka (avec René Geoffroy) et au bèlè (avec Bago). Andy Narell apporte le parfum de Trinidad au Steel Pan, accompagné au piano par Janysett McPherson pour deux titres qui rappellent l’époque Sakésho. Les conques et la trompette de Franck Nicolas se mêlent aux percussions de Roger Raspail sur un Left to Right où Jean-Philippe ne craint pas d’inviter un deuxième batteur, son ami Manu Katché, pour dialoguer à bâtons non rompus. Thierry Fanfant, le grand frère et forcément l’une de ses inspirations majeures, représente la famille sur plusieurs titres, tandis qu’on retrouve d’autres bassistes stellaires au long de l’album : Guy N’Sangué, Stéphane Castry, Michel Alibo, Laurent Vernerey… L’énergie communicative de Jean-Philippe Fanfant transparait sans peine dans ces titres qu’il a tous composés (ou au moins co-composés), dans son jeu lumineux et éclatant, qui sait aussi se fondre tout en finesse sur la très jolie Ballad 4 Sassa. Je me souviens qu’il y a plusieurs années, lors d’une discussion sur un coin de table peu de temps après la sortie du très bel album Dounia de Mokhtar Samba (je vous le conseille si vous ne le connaissez pas), Jean-Philippe m’avait confié que c’était le genre de disque que tout batteur rêvait de faire. Et non seulement je le comprends, mais en plus à sa manière, il est pour moi évident que Since 1966 raconte une histoire au moins aussi belle.


Jean-Philippe Fanfant : « Since 1966 »


Année : 2021
Label / Référence : Klarthe Records (KRJ035)
Personnel : Jean-Philippe Fanfant, Guy N'Sangué, Ludovic Louis, Max Mona, Thierry Vaton, Olysa Zamati, Manu Katché, Thierry Fanfant, Roger Raspail, Franck Nicolas, Stéphane Castry, Stéphane Patry, Allen Hoist, Janysett McPherson, Laurent Vernerey, David Fackeure, René Geoffroy, Michel Alibo, Bago Balthazar, Andy Narell, Vincent Bidal, Anne Sila.
Titres
1- Kanari Conakry - 6:30 / 2- Left To Right - 5:23 / 3- Oh Happy J - 6:20 / 4- Ballad 4 Sassa - 5:23 / 5- Péyi Béni V2 - 4:22 / 6- Gran Bel - 6:36 / 7- Diamente - 6:44 / 8- Double Check - 6:08 / 9- Une Lueur d'Espoir - 3:26

Plus d’info :

1 réflexion sur “Since 1966, la vie jazz enchantée de Jean-Philippe Fanfant”

  1. Ping : Les Années Jazz - Samedi 11 Septembre 2021 - RADIO HDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com