Brèves - Jazz - Ut musica poesis

[Ut musica poesis] Apologie de la prolixité

Dans mon intervention précédente, j’analysais le silence comme « valeur positive » dans le discours musical. Cette importance, d’ailleurs toute relative, valait pour une approche de la musique dans son aspect communicationnel. En effet tout discours musical ou verbal, s’il veut communiquer efficacement, doit ménager des césures, des pauses, des respirations. Sa compréhension est liée à sa clarté, et à la façon dont les idées sont exposées et enchaînées les unes par rapport aux autres. Néanmoins certains discours peuvent faire l’impasse sur les respirations quand leur production s’apparente à une performance. C’est le cas à mon avis de deux musiciens et d’un groupe : James Carter, Viktor Wooten et dans une autre mesure, GuadaNostra.

Le saxophoniste James Carter est depuis un moment déjà, et ce malgré son jeune âge, une figure incontournable de la scène jazz mondiale. Sa vélocité, sa maîtrise technique et son jeu toujours « sur le fil » ont enthousiasmé plus d’une oreille.

La performance de James Carter est de proposer un espace sonore extrêmement dense aux formes les plus diverses. Sa matière est pâteuse : bec ouvert, anches molles, le son est malléable à volonté et l’accès à tous les registres de l’instrument facilité. Ce qui est sûr, c’est qu’avec Carter, les anches passent un « sale quart d’heure ». Je l’ai vu en 1998 au festival de jazz de la Martinique changer d’anche à chaque solo ! Ses solos sont des sortes de « endless time », avec d’interminables codas (dont certaines donnent l’impression de commencer un nouveau morceau). Bien entendu, l’homme a beaucoup de choses à dire. Mais son discours n’est jamais ennuyeux parce qu’extrêmement varié. La caractéristique de sa forme est d’être justement protéiforme. Aucune assurance pour l’auditeur d’entendre se développer une phrase sans détournement harmonique ou rythmique. Nous sommes de facto inscrits dans une attente de l’inattendu. Tout est possible, ou du moins rien n’est impossible… (à suivre…)

UtMusicaPoesis

derniers tweets

[sonjé] URGENT modification Gwadloup #Festival Juste un mot : URGENT : la scène #acoustique du Dimanche 22 novembre, dans le cadre du Gwadloup Festival est transférée au Pays de la canne à Beauport. Même horaire bit.ly/34bAxJX


Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2019 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa