Brèves - Disques

Likid Rock Stone, témoignage historique

Ils avaient la vingtaine et brûlaient d’énergie. Alain Jean-Marie, Winston Berkeley et Jean-Claude Montredon avaient pris le ticket du Canada quelques années auparavant, où ils s’étaient frottés au jazz américain, puis étaient revenus aux Antilles. Une histoire d’amitié de jeunesse, concrétisée par la formation d’un trio dans l’air du temps – celui de la fusion jazz/pop des années 70 – Likid Rock Stone. Le groupe évoluait aux Antilles ainsi qu’en métropole. En Martinique, les trois amis se retrouvaient volontiers dans les bars des hôtels ou bien les restaurants pour y jouer librement. Quelques amis fidèles les suivaient, et parmi eux Jean Boura, mélomane inconditionnel, équipé de son Revox qui ne le quittait jamais. Parmi les innombrables bandes accumulées, il en était donc une de ce trio, augmenté pour l’occasion du percussionniste Charly Chomereau-Lamotte, ami d’enfance de passage, venu de Guadeloupe. C’est donc un véritable document, enregistré en 1971 au restaurant Typic Bellevue à Fort de France, qu’il nous est donné d’écouter ici. Clairement, les conditions techniques de l’enregistrement d’un disque ne sont pas réunies – il n’en avait jamais été question d’ailleurs – et il faut passer l’écueil du son et d’un piano accordé de façon très approximative, pour se plonger dans la musique. C’est l’affaire d’à peine quelques minutes, car la musique proposée est formidable. Les musiciens y jouent librement, dans un format sans contrainte où la durée n’est pas un paramètre. Les improvisations s’enchainent, sur des biguines jazz fleuves où le bop s’invite rapidement. Il ne s’agit pas du répertoire habituel de Likid Rock Stone, dont le jazz fusion n’a d’ailleurs malheureusement jamais été enregistré, mais l’entente entre les musiciens transparait en permanence sur ces quelques plages capturées. Et puis, pour clore ce document, et d’ailleurs enregistré lors d’une autre session, les quatre musiciens se lancent dans un Mèsi Bondié débridé, aux accents deep soul roots, interprété au Rhodes par un Alain Jean-Marie habité. Absolument exceptionnel. J’ose penser qu’on se rapproche peut-être un peu plus ici de l’esprit de Likid Rock Stone, dont décidément l’absence de traces gravées est un grand dommage.


Likid Rock Stone : « Likid Rock Stone »


Année : 2020
Label / Référence :
Personnel : Alain Jean-Marie, Winston Berkeley, Jean-Claude Montredon + Charly Chomereau-Lamotte
Titres
1- Anastazi / 2- Pandan Man Dan Larmé / 3- Sé'Ou Menm Ki Lanmou / 4- Mèsi Bondié

Plus d’information

derniers tweets

[sonjé] Zandoli & friends @ Kouleur Kreol 16 novembre 2001 - De plus en plus de formations de jazz instituent les prestations régulières sur l'idée d'un concert de départ agrémenté de musiciens bit.ly/2HoOfQL


Au hasard sur notre chaine

Sur Facebook


Copyright © 2001-2021 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa