Biographies

Christian Amour – piano

Christian Amour

Ch. Amour

Christian Amour découvre le piano dès son plus jeune âge, grâce à sa mère qui est pianiste et qui interprète des airs de jazz de son époque. Ses premières expériences musicales ont lieu dès l’âge de 13 ans en jouant de l’orgue électrique dans des orchestres de bal. C’est en partant à Paris pour ses études secondaires et universitaires qu’il découvre le jazz véritablement en s’inscrivant à l’I.A.C.P (école de jazz dirigée par le contrebassiste américain Alan Silva).

De retour en Guadeloupe, Christian s’intéresse au gwo-ka et intègre le groupe “Kafé ka lévé” créé par Edouard Ignol (dit “Kafé”). Puis c’est la création de son propre groupe, Archipel, avec Eric Vincenot en 1980 et qui durera jusqu’en 1986, dans le style fusion jazz et gwo-ka.

De 1980 à 1982, Christian effectue plusieurs voyages à New-York au cours desquels il rencontre Rashied Ali, Hugh Masekela, James Blood Ulmer, René McLean. A son retour, Christian crée en 1983 la première école de musique en Guadeloupe, le Centre musical Robert Mavounzy. Puis il participe ensuite au premier chantier musical international de Basse-Terre sous la direction du saxophoniste brésilien Paulo Moura. Son expérience musicale se poursuit avec la création du Big-Band Mavounzy dirigé par le trompettiste américain Longineu Parsons.

camour02

Quelques années en arrière…

En 1986, avec Luther François et Archipel, il participe au Festival de jazz de Barbade où il rencontre les pianistes Ellis Marsalis et Jacky Terrasson. C’est également l’année où il participe à un hommage à André Condouant, le concert Brothers Meeting – du nom du premier album du guitariste – au Centre des Arts à Pointe-à-Pitre, et qui rassemble outre ces deux musiciens, Longineu Parsons (tp), Nassy Abdul Al Kaabbyr (dms), Eric Vincenot (b), Luther François (sax) et Charly Chomereau-Lamotte (perc). Il retourne à New-York en 1987 où il étudie l’harmonie-jazz et l’improvisation avec le pianiste Sonelius Smith.

En 1989, c’est la création du groupe Mozayik et l’occasion encore une fois de rassembler périodiquement quelques grands noms de la scène guadeloupéenne, parmi lesquels Raymond d’Huy, Philippe d’Huy, Jocelyn Ménard ou encore Raymond Grégo.

camour03

Ch. Amour & Patrice Coyo

En 1997, il participe à l’enregistrement du disque des “d’Huy brothers”, “Zapping”. En décembre 2000, avec Jacques Schwarz-Bart, Raymond d’Huy, Raymond Grégo et Fred Desplan, il accompagne Andy Narell, lors de sa tournée en Guadeloupe. De 2000 à 2002, Christian tourne en Guadeloupe avec sa formule MounaJazz, qui accueille, autour d’une solide rythmique locale, des invités comme Franck Nicolas, Jacques Schwarz-Bart… Durant cette période, et jusqu’en 2004, Christian Amour a également été sollicité pour diriger la mise en place du Centre Culturel Sonis aux Abymes. A l’issue de son contrat, Christian revient à l’enseignement, et à la musique. Il joue régulièrement en compagnie du violoniste Bruno Jofa et de Patrice Coyo. Il monte parallélement une nouvelle formation, KaJam : “C’est le ka, qui reflète et traduit le mieux l’âme culturelle guadeloupéenne, associé à une certaine idée de l’universalité qui transcende les frontières pour écouter vivre le monde. Le jazz de Coltrane, de Miles ou de Parker est sans nul doute l’une des sources d’inspiration de ce groupe « made in gwada » , se mélangeant avec les inspirations d’Afrique et de l’ Inde.” dit Christian. Le répertoire du groupe est constitué presque essentiellement de compositions originales : “matalon blues”, “afroka”, “basando”… traduisent la richesse et la diversité culturelle de la Guadeloupe. Le répertoire est complété par certaines reprises de classiques tels que le “Kulu sé mama” de John Coltrane ou encore “Si papa mó” de Robert Loyson, grand maître de la tradition ka du nord Grande-Terre. Le groupe se produit au Festival Lokans – Voix sacrées de Baie-Mahault en juin 2004, au Festival de Gwo-Ka de Sainte-Anne en juillet, puis finit l’année en beauté sur la grande scène du Festival de Pointe-à-Pitre en décembre. Pour cette dernière occasion, Michel Alibo (b) et Jacques Schwarz-Bart (sax) sont les invités spéciaux accompagnés de Christian Amour (pno), Patrice Coyo (vcl), Fred Desplan (perc) et Sonny Troupé (dms).

Christian Amour s’est également produit avec de nombreux autres artistes de jazz parmi lesquels Didier Lockwood, François Jeanneau, Luther François, Sulieman Hakim, Germain Cécé… Il a également eu l’occasion d’accompagner les chanteuses Nancy Holloway, Stefanie Biddle et Kim Covington.

Mise à jour : février 2005

Discographie

Phil - 2017 - Raymond d'Huy - Avec Raymond d’Huy, Sonny Troupé, Dominique Bérose, Krysstal, James Champare, François Quillin, Jérémie César, Michel Mado, Géraldine Delacoux, Leedyah Barlagne, Jonathan Jurion, Linley Marthe, Christian Amour, Lionel Clément, Fanswa Ladrezeau, Jacques Schwarz-Bart, Bruno Tesson, Raymond Grego
Zapping - 1997 - d’Huy Brothers - Avec Philippe d’Huy (g), Raymond d’Huy (bass), José Vulbeau (kbd), Christian Amour (pno), Georges Elliot (vcl), Raymond Grégo (dms), Alain Candela Delos (perc), Georges Juraver (dms), Muss (vcl), R Monpierre (g), Joby Julienne (perc & ka), Bruno Jofa (vln), Bruno Kissoun (dms), Ch. Yéyé (kbd), F. Adam & F. Hocsepian (tp), Hamid Belocine (tb), Dominique Lorte, Nowliz & Rodrigue Marcel (backing vcl)

derniers tweets

[sonjé] Maracud’Jazz change de bassiste 11 juillet - Un nouveau bassiste pour Maracud'Jazz. Jean-Luc Otvas remplace Joël Taret, l'occasion de toiletter la page du groupe. bit.ly/3cHnPqH


Sur Facebook

3 weeks ago  ·  

View on Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2020 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa