Biographies - Brèves - Caraïbes

Moonlight Benjamin – chant – Haïti

Moonlight Benjamin par Cécile Royer

Moonlight Benjamin est une chanteuse haïtienne, également prêtresse vaudou, installée en France depuis les années 2000. Mais tout a commencé en Haïti, où dès l’enfance, Moonlight chantait à l’église protestante, dans l’orphelinat qui l’accueillait. La musique était déjà l’une des raisons d’être de la jeune chanteuse qui courait les studios d’enregistrements, posant sa voix pour les artistes déjà connus du moment, et aussi pour compléter les maigres revenus de son travail de caissière. Elle fait la connaissance de Max Aubin avec qui elle collabore pendant plusieurs années, et rencontre Jean-Claude Martineau. Le poète et conteur lui écrit des textes de chansons qu’elle interprète sur scène. Fin 1999, Moonlight Benjamin remporte avec Max Aubin, le concours annuel de Chanté Nwel Télémax.

Après le décès brusque de Max Aubin, Moonlight Benjamin décide de s’installer en France pour y continuer sa carrière. Elle pose ses valises à Toulouse, la ville rose, qui l’accueille chaleureusement. Moonlight y poursuit sa formation musicale, puis commence à se faire connaître au sein du groupe Dyaoulé Pemba. On y retrouve un mélange de mizik rasin haïtienne et de jazz. La formation, qui date de 2003, sera même la découverte world music du Printemps de Bourges l’année suivante. Le groupe voyage et se produit également en Italie et en Suisse. Parallèlement, Moonlight monte ses propres projets, et en 2009, est initiée en tant que prêtresse vaudou.

En 2013, le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart cherche une voix haïtienne en France, pour faire tourner son projet Jazz Racine Haïti qui vient de sortir. Il appelle Moonlight Benjamin, qui tourne désormais avec lui pour ses deux projets Jazz Racine – en quintet – et Voodoo Jazz trio, pour lequel on retrouve également Claude Saturne aux percussions. En 2015, Jacques Schwarz-Bart monte avec le pianiste cubain Omar Sosa, un nouveau projet, Creole Spirits, qui mêle au vaudou haïtien la santeria cubaine. Là encore, Moonlight, et Claude Saturne font partie de la formation complétée côté cubain par Martha Galarraga et Gustavo Ovalles. A travers ses différentes collaborations, Moonlight Benjamin a eu l’occasion de participer à plusieurs festivals (Printemps de Bourges, Alors Chante, Toulouse en Chanson, Jazz à Junas, Montpellier Radio France, Millau Jazz, CosmoJazz…) et se produit aux Victoires du Jazz sur France Télévisions, aux côté de Jacques Schwarz-Bart.  

En 2015, Moonlight Benjamin monte un nouveau quintet, afro-haïtien, fondée sur les rythmes traditionnels du Togo, du Bénin et d’Haïti. Elle y met en lumière les filiations des cultures musicales de ces territoires africains avec celles de son pays natal. Le vaudou y est bien sûr le fil conducteur. « Le répertoire revisité donne aux chants et aux compositions une dimension contemporaine. Sensuelle et envoûtante comme un rite vaudou, en créole ou en français, Moonlight Benjamin chante la défense de l’identité avec une émotion rares, une force hors du commun. »

En parallèle de ses collaborations jazz et world music avec Omar Sosa et Jacques Schwarz-Bart depuis 2013, Moonlight Benjamin relance un nouveau projet personnel et un 3ème album tournés cette fois vers des musiques plus électriques, portées par le guitariste et arrangeur Matthis Pascaud. L’album Siltane sort ainsi début 2018. Très favorablement accueilli par la critique, il ouvre cette même année à la chanteuse, les portes de plusieurs festivals comme Africajarc (France), Globaltica (Pologne) ou encore le WOMAD (Royaume-Uni).

Sur le net :

Discographie

Siltane - 2018 - Moonlight Benjamin - Avec Moonlight Benjamin (chant), Matthis Pascaud (guitares), Mark Richard Mirand (basse), Claude Saturne (percussions), Bertrand Noël (batterie)

3 comments to Moonlight Benjamin – chant – Haïti

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

Track of the day. Deep gwoka soul by Robert Oumaou & Gwakasonne. Algerie 62, extrait de Gwakasonné 1984. #Caribbean #Gwoka #Jazz buff.ly/2DhuDhg pic.twitter.com/QJeWVDmE2P

Sur Facebook

Gwakasonne (Guadeloupe): Algerie 62 (1984: Gwo Ka Jazz)

Track of the day. Deep gwoka soul by Robert Oumaou & Gwakasonne. Algerie 62, extrait de Gwakasonné 1984. #Caribbean #Gwoka #Jazz

6 J’aime, 2 commentairesIl y a 18 heures

Anthony Joseph et l’école des brigands

5 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 jours

ÌYÁ AMAPÔ BY Sarahysha - 1- EXU

Découvrez le projet Ìyá Amapô de la chanteuse #Sarahysha, entre #Brésil, #Caraïbes, #Afrique et la #Réunion, mélange de #jazz et de rythmes..

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 4 jours

Les Caribbean Stories de Samy Thiébault | le Bananier bleu

#Caribbean Stories est le nouvel album de Samy Thiébault. Un voyage au sein des musiques de la Caraïbe avec Felipe Cabrera, Inor Sotolongo,..

7 J’aime, 0 commentairesIl y a 6 jours

Nouvelle Ambiance !!!, by Various Artists

La dernière compilation concoctée par Hugo Mendez Sofrito: Tropical Discotheque & Nico Skliris. Ambiancement garanti avec ce retour aux dancefloors..

3 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa