Adjusting, le grand disque de jazz d’Arnaud Dolmen

Cinq ans se sont écoulés (déjà !) depuis Tonbé Lévé, durant lesquels la carrière d’Arnaud Dolmen a pris des tournants fulgurants. De plus en plus souvent demandé, on l’a beaucoup entendu derrière de nombreux projets dont par exemple ceux de Naïssam Jalal, Yosuke Onuma, Olivier Ker Ourio, Jacques Schwarz-Bart ou encore Samy Thiébaut, et il a bouclé l’année 2021 en beauté, nommé parmi les cinq meilleurs batteurs pour Jazz Magazine et Jazz News. Et depuis le temps que nous le criions haut et fort, il était temps que cela soit entendu !

En quartet(s), Arnaud déploie sur Adjusting ses qualités de mélodiste et de rythmicien du paysage dans un jazz multiforme de haute volée. Pour plus de liberté musicale, le premier quartet, sans piano, fait appel à deux saxophonistes ténors. La deuxième formule est plus classique, avec le piano formidable de Léonardo Montana – fidèle depuis déjà de longues années – mais tout aussi réussie. Au total, trois saxophonistes ténors se partagent le répertoire : Adrien Sanchèz, Francesco Geminiani et Ricardo Izquierdo. Adjusting s’ancre dans le jazz, énergique, bop, moderne, intimiste, voyageur, nostalgique, puissant et confinant parfois à la transe, au gré des pistes. Les Antilles sont bien évidemment là, gwoka ou bèlè, jusqu’à la tradition du bouladjel pour rendre hommage aux anciens. La voix puissante de Moonlight Benjamin, prêtresse vaudoue haïtienne et chanteuse forte, invoque la spiritualité de la Caraïbe. Arnaud Dolmen invite également la flutiste Naïssam Jalal – dont il partage la musique depuis longtemps – sur Résonance, voyage mouvementé et superbe au sein d’un univers quasi ECM-ien. Le dernier invité d’Arnaud est l’accordéoniste étincelant Vincent Peirani avec lequel le batteur échange dans l’urgence d’un SQN sans répit et époustouflant. Adjusting est aussi l’occasion de s’abandonner aux mélodies nostalgiques proposées par le leader, comme le très intimiste Ti Moun Gaya interprété avec délicatesse par la contrebasse de Samuel F’hima, ou bien sur l’interrogateur Ka Sa Ké Té Bay. Bref, ne manquez pas de vous précipiter sur Adjusting, le nouvel album d’Arnaud Dolmen, qui tourne en boucle ici depuis quelques jours !


Arnaud Dolmen : « Adjusting »


Adjusting Année : 2022
Label / Référence : Gaya Music Production (GAYA054)
Personnel : Arnaud Dolmen, Leonardo Montana, Samuel F'hima, Francesco Geminiani, Ricardo Izquierdo, Adrien Sanchèz + Vincent Peirani, Moonlight Benjamin & Naïssam Jalal
Titres
1- The Gap - 05:44 / 2- SQN - 05:25 / 3- Cavernet - 05:50 / 4- Ajisteman - 03:12 / 5- Ti Moun Gaya - 03:56 / 6- For Real - 04:44 / 7- Résonance - 08:05 / 8- Hey Cousin - 05:52 / 9- Ka Sa Té KéBay - 04:21 / 10- Graj Ou Toumblak - 05:21 / 11- Drôle De Moment - 06:14 / 12- Les Oublié.e.s - 01:48

Plus d’information :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com