A la Une - Disques

Zouk Out (2018), l’art de la synthèse par Mario Canonge

L’année 2018 aura été particulièrement riche pour Mario Canonge. En début d’année, les résidences de son duo avec Michel Zenino débouchaient sur un formidable album en quintet, Quint’Up, déjà chroniqué ici. Et à l’automne, Mario nous proposait ce nouvel opus sous son nom, Zouk Out, en s’appuyant sur les grooves de Michel Alibo, Arnaud Dolmen et Adriano Tenorio. Avec Zouk Out, Mario poursuit sa quête de la synthèse entre ses racines caribéennes et le jazz duquel il est nourri depuis des décennies, et dont il est incontestablement l’un des pianistes phare en France aujourd’hui. Cette recherche constitue depuis le départ, le terrain de jeu de Mario. Depuis le bien nommé Retour aux sources, première pierre blanche de la série. En passant par Chawa qui déjà faisaient pointer le jazz sous la biguine. Avec évidemment Rhizome, coming out extraordinaire qui avait parfois dérouté ses fans, avant d’être aujourd’hui reconnu à sa juste valeur. En composant Mitan, regard à la fois sur le passé et tourné vers l’avenir. Et c’est ainsi que Mario présente aujourd’hui Zouk Out : « Ce quatrième opus est ma conception personnelle d’un jazz aux influences caribéennes. Il respecte nos traditions musicales rythmées par ce puissant marqueur originel qu’est le tambour. Moins populaires que leurs consœurs insulaires hispanophones et anglophones, les syncopes propres aux Antilles françaises n’en sont pas moins mélodieuses et n’en demeurent pas moins oubliées que nombre de musiciens de renom y puisent leur inspiration. En définitive, Zouk Out, c’est le reflet d’un jazz introspectif rendant hommage aux origines du zouk ».

Le rythme du zouk est donc ici le fil rouge, sur lequel Mario Canonge construit mélodies et harmonies avec une aisance déconcertante. La palette est large, de la transe du « Karnaval Blues » au jazz léché de « Murmures Rebelles » en passant par « Man Ja Sav », interprété par Annick Tangorra, et plus proche du zouk populaire – Ralph Thamar, Erik Pédurand et Winston Berkeley s’invitent d’ailleurs également au gré des compositions. Mario semble à l’aise comme jamais dans ce répertoire qui lui va à merveille, et confirme la finesse et la justesse de son jeu qu’on apprécie particulièrement sur les pièces instrumentales comme « Les Trois Fleuves » – avec en prime un beau chorus de Michel Alibo – ou « Sweet Kon Lakay ». D’une manière générale, le choix de Michel Alibo se révèle évidemment judicieux sur ce répertoire. Et quant à Arnaud Dolmen, son agilité à se glisser dans les propositions rythmiques de Mario est un régal. Zouk Out est aussi riche en arrangements qui donnent l’occasion d’inviter en plus des chanteurs, plusieurs fidèles du pianiste : Orlando Valle, Ralph Lavital, Josiah Woodson, Ricardo Izquierdo ou encore Michael Joussein et Laurent Maur. Les chœurs sont complétés par Cynthia Abraham et Nirina Rakotomavo. Et le mieux sera probablement d’aller écouter Mario en concert avec le répertoire de Zouk Out, le 26 janvier prochain au New Morning pour en profiter pleinement.


Mario Canonge : « Zouk Out »


Année : 2018
Label / Référence : Aztec Musique (CM2557)
Personnel : Mario Canonge (pno, perc, bck vcls), Michel Alibo (b, perc, bck vcls), Arnaud Dolmen (dms, perc, bck vcls), Adriano Tenorio (perc) + Ralph Thamar, Annick Tangorra, Eric Pédurand, Winston Berkeley, Ralph Lavital, Orlando Valle "Maraca", Josiah Woodson, Michael Joussein, Laurent Maur, Ricardo Izquierdo, Cynthia Abraham, Nirina Rakotomavo & Michael Mossman.
Titres

1- Yekri – 5:23 ; 2- Sweet Kon Lakay – 6:46 ; 3- Karnaval Blues – 5:02 ; 4- Murmures Rebelles – 6:42 ; 5- ManJa Sav – 5:25 ; 6- Shaft Zouk – 7:36 ; 7- Se Mwen (interlude) – 0:10 ; 8- Se Ou Mwen Lé – 5:46 ; 9- Mennen Vini – 4:58 ; 10- Les Trois Fleuves – 5:26 ; 11- Yekri Elwa – 5:23

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

When Hard Bop Meets Gwo-Ka : le #FlorianPellissier Quintet @FP_Quintet accueille le maître du tambour de la #Guadeloupe #RogerRaspail sur la scène de l’Astral dans le cadre de #frenchquarterjazz2019 pic.twitter.com/EyXzt9Bp7G

Sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#4) Application request limit reached
Type: OAuthException
Code: 4
Please refer to our Error Message Reference.

Festival International de Jazz de Port-au-Prince (PapJazz)

Le programme des ateliers du festival international de jazz de Port au Prince est sorti !

1 J’aime, 0 commentairesIl y a 12 heures

Tricia Evy inaugure la saison 2019 des tournées CEDAC | le Bananier bleu

Tricia Evy inaugure la saison 2019 des tournées CEDAC en Guadeloupe et en Martinique.

0 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Zouk Out (2018), l'art de la synthèse par Mario Canonge | le Bananier bleu

Zouk Out (2018), l’art de la synthèse par Mario Canonge. Le nouvel album de Mario Canonge, Zouk Out, fait le lien entre le jazz et les rythmiques..

8 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 semaine

Jazz créole : 2018, une année cross-over

Juanito El Bloguero revient sur une année caribéenne particulièrement riche !

9 J’aime, 1 commentairesIl y a 2 semaines

Daniel Bellegarde Anba Tonel Vingt Juin Quatre Avril

« Vingt Juin Quatre Avril » – Écoutez le réjouissant Anba Tonel, de Daniel Bellegarde entre Haïti et Canada.

1 J’aime, 0 commentairesIl y a 1 mois

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2019 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa