Gwadloup Festival 2009. Petite sélection totalement subjective. Vol. 1

Il n’étonnera probablement personne que le Bananier bleu ait retenu dans la programmation du Gwadloup Festival le Café Créole Blues du Dimanche 22 novembre au Fort Fleur d’Epée, et la scène jazz du Mardi 24 novembre à l’Artchipel à Basse-Terre. Un mot pour préciser tout de suite que cela ne veut absolument pas dire que le reste n’ait pas d’intérêt. Simplement, ce ne sont pas les colonnes pour en parler et d’autres plus qualifiés le feront très bien.

L’après-midi de Dimanche prochain est donc consacrée à une scène entre folk caribéen acoustique, roots music et jazz. Et on débute avec le trio de Willy Salzédo. On ne présente plus le compositeur à succès qu’il est depuis de nombreuses années, bien évidemment en particulier pour Tanya St-Val, mais pas seulement, également co-fondateur de Moun Karayib avec les frères Castry et Olivier Jean-Alphonse. Depuis quelques années, il se produit régulièrement dans une formule plus jazz – je déteste le qualificatif jazzy et son côté gadget – en compagnie de musiciens comme Eric Delblond, Valéry Entiope, Leedyah Barlagne. Parmi ses invités à ce festival, rajouter Jean-Luc Divialle, Victor Ô, Patrice Hulman…

gwadloupfest1

A noter également, le concert de Kareen Guiock, jeune femme aux multiples facettes, journaliste, animatrice radio et musicienne. Ka est une fille des Caraïbes, terres de Soul, terres de Blues, de Pop, terres rouge sang, mais aussi terres d’indolence et d’exubérance. Autant de richesses qu’elle porte en elle. De ses rencontres avec Dominique Fillon, Jean-Philippe Dary et Dominique Bernier naîtront des chansons aux mélodies folk, soul et pop. Elle vous invite ici dans son jardin public. Et l’on n’en sort jamais… sans regret.

FabSo, le duo formé par Fabrice est Sonny Troupé, est aussi de la partie. Ils s’expriment par le biais du saxophone, du tambour… et de la voix. Ils naviguent sur un répertoire composé de pièces originales, mais aussi d’arrangements d’œuvres traditionnelles explorées dans ce nouveau cadre. Toujours autour du tambour et des standards de la tradition, K’Koustik, fraîchement revenu du Festival des percussions de Longueil et Nuits d’Afrique au Canada, fera l’ambiance, autour de Jean-Marc Ferdinand, Jean Tamas, Joby Julienne et Arsène Noël.

Le côté jazz de la journée sera illustré d’abord par le pianiste Jean-Max Mirval pour le versant biguine jazz – et qu’il avait déjà eu l’occasion de présenter aux côtés de Mario Canonge il y a un an au Centre des Arts, et également par le groupe Artefact emmené par le duo Alex Jabot (g) et Marc Jalet (cb). Pour l’occasion la formation sera complétée par le pianiste Jean-Marc Bellon – longtemps accompagnateur de Mory Kanté, et par Jean-Claude Montredon à la batterie.

Promesse d’après-midi riche en sons donc. A partir de 12h au Fort Fleur d’Epée à Bas-du-Fort / Gosier.

4 réflexions sur “Gwadloup Festival 2009. Petite sélection totalement subjective. Vol. 1”

    1. Bonjour Sylvie,
      Non, pas d’info sur les lieux de vente des places. Une question à poser peut-être sur Facebook ou autre. Rien sur le site du Festival apparemment… Je tâche de me renseigner.

  1. Ping : On stage for six days, starting today, is “Guadeloupe Festival” « Woodshed Entertainment Collective

  2. Ping : “Gwadloup Festival” on stage for six days from November 21-29 2009 | Blue Isle Jazz - Music Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com