Guadeloupe & Martinique - Jazz

Des Festivals comme s’il en pleuvait…

Après une disette culturelle musicale prononcée, le mois de juin s’annonce particulièrement riche en concerts en Guadeloupe et en Martinique. A tel point qu’il faudra probablement faire des choix. Il y a d’abord les classiques. « Terre de Blues » à Marie-Galante dont c’est la 12e édition, le « Lamentin Jazz Project » en Martinique, et la 3e édition (déjà !) de la « Première rencontre autour du piano » en Guadeloupe. A Baie-Mahault, il faut rajouter LaKasa, qui fête en grandes pompes dix ans de musique. Si l’on rajoute quelques concerts individuels d’importance, on sature l’agenda des mélomanes. J’aurais tendance à dire « tant mieux », avec cependant peut-être une légère réserve : qu’une meilleure coordination des évènements permette de profiter de cette richesse toute l’année, et évite que ceux-ci ne rentrent dans une compétition de dates, contre-productive pour les organisateurs comme pour les spectateurs. Mais voyons plutôt le programme. Le jazz est certes à l’honneur, mais pas seulement, et en tous cas dans des composantes variées. Désormais habitué de l’île, Richard Bona ouvrira le bal Jeudi prochain 2 juin à LaKasa. Pour l’occasion, le maitre des lieux, David Drumeaux, fait l’effort de placer une première partie avec le trio Kylindae, et il faut le souligner. Afrique encore avec Keziah Jones, tête d’affiche de « Terre de Blues », dont le “blufunk” si original justifie à lui tout seul déjà pleinement le déplacement (11 juin), et Afrique toujours avec le Soweto Gospel Choir (12 juin). Du côté de la Grande Caraïbe, Haïti sera bien présent avec deux concerts de Beethova Obas – à LaKasa le 9 juin, en Martinique le 15 puis au ciné-théâtre du Lamentin en Guadeloupe le 17 – et Emeline Michel qui se produira à Marie-Galante (13 juin). Tant que l’on parle de la Caraïbe, Jaine Rogers, la jeune chanteuse d’Anguilla, jouera en quintet au Lamentin Jazz Project le 11. Le lendemain, c’est Tangora qui se produira, toujours au Lamentin, accompagnée entre autres par Mario Canonge. Du côté Guadeloupe / Martinique, les voix seront celles de MeeMee Nelzy, Leedyah Barlagne, Jacquie Defoi ou encore Joëlle Vielet pour un « Lamentin Jazz Project » décidément très féminin. Revenons au jazz caribéen avec Sakésho qui fêtera l’anniversaire LaKasa le 22 juin, Franck Nicolas et son projet « Michael Jackson in jazz » sera également en Guadeloupe et jouera à Kouleur Kréol, au Bik Kreyol ainsi que Chez Henri (le 12 juin). Mario Canonge ne sera pas le seul pianiste puisque par exemple Grégory Privat et Jean-Marc Bellon – tous deux venant de sortir leur premier album – se « rencontreront » à la salle George Tarer le 8. Jazz encore avec la participation exceptionnelle de Kenny Garrett, qui sera à LaKasa le 16 juin. Là encore une première partie avec la découverte d’une jeune voix brésilienne prometteuse, Sarahysha, directement venue de São Paulo, et que l’on retrouvera Chez Henri le 18. Mais l’éventail est encore bien plus large et l’on ne manquera pas Soft à LaKasa (le 23) – grand habitué des lieux – ou encore le zouk de Kwaxicolor (LaKasa), Jean-Michel Rotin (Terre de Blues), le reggae de Jah Cure (LaKasa) et Anthony B. (Terre de Blues)… Bref, la qualité et la quantité seront au rendez-vous et pour tous les goûts, alors, ALLEZ AU CONCERT !

Plus d’information (non exhaustif…)

derniers tweets

[sonjé] Sway, vrai premier album de Gérald Toto On ne parle pas assez de Gérald Toto... Le chanteur d'origine martiniquaise a probablement surtout été remarqué pour son appartenance au trio Toto Bona Lokua qui étend bit.ly/335u95S


Sur Facebook

1 month ago  ·  

View on Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2020 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa