A la Une - Disques

Mo Jodi, le blues rock Caraïbes de Delgres

A ce stade, ce ne peut plus être une coïncidence… Le rock blues caribéen explose cette année, c’est certain. Après Moonlight Benjamin – Siltane – et Mélissa Laveaux – Radyo Siwèl – c’est au tour de Delgres de faire hurler les guitares.


Mo Jodi est un album tellurique, de ceux dont on ressent la musique dans les tripes autant qu’on l’écoute. Le trio est atypique mais d’une efficacité redoutable, emmené au chant et à la guitare dobro, par Pascal Danaé. Il est accompagné de Rafgee au sousaphone – en lieu et place de basse, et référence autant à la Nouvelle Orléans qu’aux groupes de carnaval des Antilles – et Baptiste Brondy – entendu récemment auprès d’Imany ou des réunionnais de Grèn Sémé, et partenaire de Pascal au sein du trio Rivière Noire – à la batterie. Point. Et à eux trois, ils déménagent. Mo Jodi est un album de prise de conscience et de lutte. En témoignent les textes – en créole – de « Respecte Nou », « Mo Jodi », « Mr President » ou bien « Anko » par exemple. Et le groove sourd du trio souligne encore l’urgence du propos. C’est la révolte de Louis Delgres, luttant contre le retour de l’esclavage ordonné par Napoléon en 1802, qui sert de fil rouge à l’album, jusqu’à donner son nom au trio. L’amour et les tourments de la vie sont les autres thèmes du disque, qui donnent matière à quelques moments de grâce comme « Séré Mwen Pli Fo », ballade blues, finement zoukée, où Delgres invite la chanteuse Skye Edwards de Morcheeba – avec lesquels Pascal Danaé avait déjà collaboré par le passé. Le son particulier de la steel guitar (« Can’t Let You Go », « Ramene Mwen »…) apporte une touche de nostalgie et résonne comme en écho au gospel électrique du Sud profond. De l’autre côté, le boulagyel de « Ti Mamzel » ancre Mo Jodi dans le gwoka guadeloupéen, finalement deux visages d’une même histoire douloureusement partagée. L’album s’achève sur deux titres plus intimistes – dont le petit bonus en guitare voix, « Toujou Eve Mwen » – comme quoi rock et douceur sont loin d’être incompatibles. Avec Mo Jodi, Delgres nous gratifie d’un opus brut, aux sonorités à la fois familières et originales, un album tout en puissance qui ne laisse surtout pas indifférent, et à l’énergie communicatrice. A se procurer d’urgence !


Delgres : « Mo Jodi »


Année : 2018
Label / Référence : [PIAS] (JV3357016263)
Personnel : Pascal Danaé, Rafgee, Baptiste Brondy + Skye Edwards
Titres

1- Respecte Nou / 2- Mo Jodi / 3- The Promise / 4- Mr President / 5- Vivre sur la Route / 6- Sere Mwen Pli Fo (feat. Skye Edwards from Morcheeba) / 7- Can’t Let You Go / 8- Ti Manmzel / 9- Anko / 10- Ramene Mwen / 11- Chak Jou Bon Die Fe / 12- Pardone Mwen / (Bonus track) Toujou Eve Mwen

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

Track of the day. Deep gwoka soul by Robert Oumaou & Gwakasonne. Algerie 62, extrait de Gwakasonné 1984. #Caribbean #Gwoka #Jazz buff.ly/2DhuDhg pic.twitter.com/QJeWVDmE2P

sélection de vidéos

Error thrown

Cannot use object of type WP_Error as array