A la Une - France & Europe

Les Caribéennes de Mai, édition 14

C’est le printemps ! Et comme chaque année, les Caribéennes de Mai reviennent au Baiser Salé. Quatorze ans d’existence pour ce festival ensoleillé, qui a depuis longtemps gagné ses lettres de noblesse, et est judicieusement marrainé cette année par Kareen Guiock. Avec le temps, le mois de mai a également grandi, et s’étend désormais de fin avril à la mi juin. Tant mieux ! Surtout, cela témoigne de la richesse musicale de ces musiques, du nombre grandissant d’artistes qui les font vivre, et enfin le festival se ramifie hors des Antilles, vers les musiques cousines ou originelles qui s’y rattachent. Le programme complet est bien évidemment disponible sur le site du Baiser Salé (https://www.lebaisersale.com/agenda), mais nous avons aussi fait notre petite sélection de concerts, spécial « Caribéennes de Mai » (https://bananierbleu.fr/concerts/).

Evidemment, pour le Baiser Salé, c’est un peu toute l’année les Caribéennes – mais mélangées à toutes les autres influences du jazz. On retrouve donc pendant ce Festival une ossature solide que les habitués connaissent bien, à commencer par l’inamovible duo Mario Canonge et Michel Zenino, ou leur brillant quintet Quint’Up. Mais les Caribéennes de Mai sont aussi l’occasion d’expérimenter de nouvelles formules, comme les Caribbean People de Thierry Fanfant, ou de remanier les groupes, comme le projet Nec+ d’Etienne Mbappé, Christophe Cravero et Nicolas Viccaro. En mai, on redonne la voix à des artistes plus rares, comme le duo Magic Malik / Minino Garay ou bien celui de Céline Languedoc avec Thierry Vaton, et à moins que ce ne soit celui d’Alain Jean-Marie avec Sylvain Beuf. Et on en découvre de nouveaux. On prêtera ainsi l’oreille aux baguettes de l’équatorienne Helena Recalde. On découvrira le projet Imagens emmené par deux brésiliens particulièrement doués, Leo Montana et Adriano Tenorio. Bref, la liste est longue de noms qui interpellent, et les choix de sortie seront souvent cornéliens. Rony Olanor ou Samantha Lavital ? Bruno Desplan ou Ralph Thamar ? Jeff Ludovicus ou Laurent Coq ? Max Cilla ou Josiah Woodson ? Roger Raspail ou Ralph Lavital ? Je vous laisse vous faire mal tout seuls, ou au contraire prendre votre abonnement pour le mois complet !

derniers tweets

[sonjé] Festivals caribéens de mai Mai approche… Les festivals aussi… A Paris, il y aura les Caribéennes de mai (nous y reviendrons dans un autre article), mais dans la Caraïbe c’est aussi la saison du Lamentin #Jazz bit.ly/37ubNOX


Sur Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2019 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa