Disques - Guadeloupe & Martinique - Jazz

La nouvelle vague du piano made in Martinique

From Martinique with b&w keys

Le moins que l’on puisse dire, est que le piano jazz martiniquais ne manque pas de renouveau. Et les références ne manquent pas, de Michel Sardaby à Mario Canonge en passant par José Privat ou Jacky Bernard pour les valeurs sûres, de Gilles Rosine à Grégory Privat en passant par Guy-Marc Vadeleux pour la génération suivante – et j’en passe de nombreux, qu’ils m’excusent ! –pour arriver à une nouvelle vague de ces talents qui ne s’essoufflent donc pas. Aujourd’hui, deux jeunes pianistes arrivent sur le devant de la scène, Jimmy Felvia et Hervé Celcal, chacun avec un nouvel album, dont les influences puisent dans le jazz et les racines de la musique martiniquaise, mais en y ajoutant chacun leur touche propre.

Jimmy Felvia

felvia_albumJimmy Felvia débute le piano à l’âge de sept ans avec le clarinettiste Barrel Coppet qui lui apprend les bases de la musique antillaise. En 2002, il s’installe à Paris et intègre la Bill Evans Piano Academy, où il est formé par Bernard Maury. Pendant ses années d’études, il s’entoure de jeunes musiciens de talent et crée le Jimmy Felvia trio qui mélange le jazz aux rythmes caribéens. Son premier album, Sweet Caraïbe, sort en 2007 et remporte un franc succès aux Antilles Guyane. Jimmy Felvia revient aujourd’hui avec un deuxième album, Spirit Up trio, formé avec Thierry Jean-Pierre (b) et Thomas Bellon (dms), et avec la participation de Jean-Michel Rotin, E.sy Kennenga, Méthi’s ou encore les rappeurs Afu-ra et Kao. Spirit Up trio est donc un mélange savant de jazz, new soul et hip hop, mais toujours référent aux musiques traditionnelles de Martinique. Urban Caribbean jazz en somme, un mélange énergique et clairement taillé pour la scène.

Spirit Up trio (2013). Jimmy Felvia (keys), Thierry Jean-Pierre (JP Groov’) (b), Thomas Bellon (dms). Invités : Jean-Michel Rotin, E.sy Kennenga, Méthi’s, Afu-ra, Kao, Lester Bilal.

Lien : Page Facebook de Jimmy Felvia

Hervé Celcal

celcal_albumC’est en quartet acoustique qu’Hervé Celcal nous présente son Bel Air for piano, qui parait également ce mois-ci. Les variations jazz sur le Bèlè de Martinique ont probablement moins été médiatisées ces dernières années que ce qui a été produit autour du Gwoka depuis les réalisations de Gérard Lockel, Horizon, Kafé, Jacques Schwarz-Bart ou Franck Nicolas pour n’en citer que quelques-uns. Il ne faut cependant pas oublier par exemple l’explosive X-trem Jam de Jeff Baillard, et le fait que la majorité des pianistes cités plus haut en ont à un moment ou à un autre intégré les rythmes dans leur musique. Et d’ailleurs aujourd’hui, c’est Franck Nicolas qui s’intéresse à son tour à ces rythmes.

Hervé Celcal se forme au piano classique dans sa Martinique natale dès 7 ans et poursuit cet apprentissage à l’École Normale Alfred Cortot à Paris. Il rencontre (lui aussi !) le pianiste de jazz Bernard Maury, qui lui propose de rejoindre son équipe pédagogique dans l’école qu’il fonde. Mais Hervé est déjà sur scène, aux claviers d’artistes de tous bords (Oliver N’Goma, Sally Nyolo, Admiral T dont il est le chef d’orchestre live, Dédé St Prix…).

Désormais, Hervé Celcal se consacre en tant que pianiste à un projet acoustique extrêmement personnel à partir de la musique traditionnelle martiniquaise, le bèlè : « bel air for piano », en créole bèlè ba piano. Les différents rythmes du bèlè imprègnent les compositions d’Hervé : woulé, mango, ting-bang, biguine bèlè, au point que même en piano solo, ils vivent avec force. Sont également à l’honneur, les formes musicales découlant de cette culture : la biguine, la mazurka, le chouval bwa, la quadrille ou haute taille, la valse créole.

Bel Air for Piano (2013). Hervé Celcal (pno), Boris Reine-Adélaïde (tambour bèlè), Chris Jennings (ctb) et Abraham Mansfarroll (batt, tambours bàtà). Invité Prabhu Edouard.

Lien : Page Facebook d’Hervé Celcal

4 comments to La nouvelle vague du piano made in Martinique

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

derniers tweets

[sonjé] Mario Canonge présente ‘mitan’ au New Morning Avec « Mitan », Mario Canonge nous propose un #disque de jazz. Cette phrase anodine est en fait une déclaration forte, qu’il revendique haut. « Mitan », bananierbleu.fr/6595/mario-ca…

Sur Facebook

Avec Hazzan, Jacques Schwarz-Bart plonge dans ses racines juives

Avec Hazzan, Jacques Schwarz-Bart explore ses racines juives en mêlant la musique liturgique à un jazz à la fois spirituel et rayonnant. Avec..

6 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 jours

Shijin, entre l'Europe et les Amériques | le Bananier bleu

Shijin, entre l’Europe et les Amériques. Avec Laurent David, Jacques Schwarz-Bart, Malcolm Persson Braff et Stéphane Galland

8 J’aime, 1 commentairesIl y a 4 jours

Diamant (M.Cultier) - Cover by The MAP

The MAP est le nouveau projet de Elvin Bironien, avec Ralph Lavital, Adriano Adrianodd, Ricardo Izquierdo et Pierre-alain Tocanier. Ecoutez leur..

6 J’aime, 1 commentairesIl y a 4 jours

[le Baiser Salé] Carte Blanche à Thierry Fanfant | le Bananier bleu

Le Baiser Salé nous propose du 19 octobre au 9 novembre, une grande carte blanche à Thierry Fanfant.

11 J’aime, 0 commentairesIl y a 5 jours

Manou Gallo, reine du groove africain | le Bananier bleu

Manou Gallo, reine du groove africain

2 J’aime, 0 commentairesIl y a 2 semaines

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2018 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa