Asie, Océanie & Océan Indien - Brèves - Disques

Tropicalism, la Réunion au sens large de Cédric Duchemann

Cédric Duchemann - Tropicalism

Formé à la Bill Evans Piano Academy de Paris, le pianiste Cédric Duchemann pratique depuis longtemps une musique profondément métissée, au sein de son groupe Zépis’, en tant que clavier du Paco Séry Group, aussi bien qu’à travers ses nombreuses collaborations avec par exemple Touré Kounda ou Dobet Gnahoré. Enfant légitime de Sixun et Ultramarine, il ajoute à ces influences, dans son nouvel album Tropicalism, le maloya de sa Réunion natale… Le résultat est un voyage jubilatoire, sur les ailes d’un jazz fusion tropical qui n’hésite pas à mixer les styles avec un bonheur rare.

Le trio de base de l’album est naturellement « régional ». On y retrouve ainsi un bassiste que l’on connait bien par chez nous, Mike Armoogum, originaire de l’Île Maurice, et l’un des piliers du Sonny Troupé quartet. A la batterie, Emmanuel Félicité défend depuis déjà longtemps ses armes auprès de certaines des formations les plus en vue de la Réunion, l’Orkès Péï d’Olivier Ker Ourio ou bien le groupe de Gaël Horellou par exemple.

On retrouvera sans hésiter au long des plages – le mot est plus qu’à propos – de Tropicalism, les influences citées plus haut, au gré également des invités prestigieux qui le rejoignent. Si l’album s’ouvre sur la (relativement) calme mais surtout très belle ballade Romance Pépé où le violoncelle de Julien Grattard fait merveille, ne vous y fiez pas, la chaleur monte ensuite très vite. C’est d’ailleurs Nguyên Lê qui s’y colle dans un What Did He Say aux accents rock brûlants. Entre jazz funk et maloya, on ne quittera guère plus le groove, amené par exemple par les complices de Zépis’, Jeff Ludovicus, Jean-Christophe Raufaste augmentés de l’excellent Cédric Baud – découvert auprès d’Etienne Mbappé il y a quelques années – sur Somiz Zon. Le feu s’insinue un peu partout, et n’hésite pas à se mélanger aux influences latines (Roul Dann Touf’ Bambou), ou bien soutenu ici par Michel Alibo dans la transe de Vortex. Au piano et au Rhodes, Cédric Duchemann porte ses compositions avec un enthousiasme plus que convaincant, et clôture tout en jazz ce Tropicalism par le titre éponyme, chaud et chantant à l’image du voyage dans lequel il nous a entrainés. S’en priver serait une erreur !


Cédric Duchemann : « Tropicalism »


Année : 2019
Label / Référence : Couleur Music Publishing
Personnel : Cédric Duchemann, Mike Armoogum, Emmanuel Félicité + Cédric Baud, Julien Grattard, Nguyên Lê, Jeff Ludovicus, Jean-Christophe Raufaste, Michel Alibo, Louis Winsberg, Jean-Louis Léon, Thomas Rishi Manerouck, Jim Célestin, Fred Bintner, Dominique Tilin, Jamy Pedro, Duke Freeman
Titres
1. Romance Pépé – 05 :34 / 2. What Did He Say – 07:46 / 3. Salle Verte – 06:39 / 4. Somiz Zon - 05:26 / 5. Segalougarou – 06:29 / 6. Prayer - .6:52 / 7. Roul Dann Touf’ Bambou – 08:10 / 8. Remember – 05:00 / 9. People Of Asmara – 07:23 / 10. Vortex – 07:25 / 11. Tropicalism – 04:56

derniers tweets

[sonjé] [Kreyol Djaz] Un message de Tony Chasseur Tony Chasseur nous fait l'amitié de partager ses idées, et ses coups de coeurs avec le Bananier bleu. Nous en sommes très fiers. Régulièrement, vous pourrez retrouver ses bit.ly/3dCrGWn


Sur Facebook

Photo de couverture de le Bananier bleu ... See MoreSee Less

3 days ago  ·  

View on Facebook

Photo de couverture de le Bananier bleu ... See MoreSee Less

4 days ago  ·  

View on Facebook

Au hasard sur notre chaine


Copyright © 2001-2020 le Bananier bleu - Mentions Légales - All Rights Reserved - Posts Feed

Powered by WordPress & Atahualpa