Grégory Privat – piano

Biographie

Grégory Privat, né en 1984, est un pianiste de jazz martiniquais. Fils de José Privat, lui-même pianiste du célèbre groupe Malavoi, il est à bonne école depuis l’enfance. Son père l’inscrit d’ailleurs très tôt à des cours particuliers – classiques – et il continuera l’étude de la musique pendant ses années de collège et de lycée à Fort de France – en virant cependant assez rapidement vers le jazz. Sous l’impulsion d’un professeur de musique passionné, Grégory participe à des ateliers, écrit ses premières compositions, fréquente le studio des frères Bernard à Fort de France et se produit finalement sur la scène de l’Atrium dans le cadre des concerts du lycée.

À vingt ans, Grégory part poursuivre ses études d’ingénieur à l’ENSET à Toulouse. Mais surtout, c’est l’occasion de se produire régulièrement dans les clubs de la ville rose, en solo ou en petite formation, et de peaufiner ses compositions. Durant l’été 2005, Grégory revient en Martinique pour jouer dans le cadre du Biguine Jazz Festival. Grégory obtient son diplôme et commence à travailler dans son domaine, l’informatique. Mais l’appel des touches noires et blanches sera bientôt le plus fort et la musique s’impose rapidement comme son unique raison d’être. Grégory monte quelques formations – TrioKa – et rencontre de nombreux musiciens avec lesquels il partage la scène, par exemple lors des jams sessions du Duc des Lombards, un passage obligé. Si la complicité avec Sonny Troupé est ancienne, cette période est aussi l’occasion d’élargir son horizon et de jouer en tant que sideman avec Jacques Schwarz-Bart, Dominique di Piazza, Rémi Vignolo, Stéphane Belmondo, ou encore Orlando ‘Maraca’ Valle, Catia Werneck, entre autres.

Les années qui suivent voient Grégory monter en puissance. Il participe à plusieurs concours internationaux à Montreux – en 2008 – puis au concours Martial Solal – en 2010. Il se classe demi-finaliste à chaque fois, ce qui est une belle performance, mais le conforte aussi dans l’idée que ces compétitions ne sont pas faites pour lui, et ne sont pas nécessaires à sa musique. Il se concentre plutôt sur sa musique, la fait tourner dans les clubs parisiens de la rue des Lombards et joue d’ailleurs dans le cadre des Caribéennes de Mai en 2009 au Baiser Salé. Plus tard, cette même année, il participe au Gwoka Jazz Festival au New Morning. L’année suivante, il retourne au Biguine Jazz festival en Martinique et joue dans le cadre du festival IloJazz en Guadeloupe en décembre. Avec son quintet, il est invité à Clermont-Ferrand pour le festival Jazz en Tête en 2011, et partage l’affiche avec rien moins que Gregory Porter, James Carter ou Robert Glasper…

Le répertoire, désormais rôdé, est enregistré en 2011 et sort sous le nom Ki koté, premier album du pianiste. On y retrouve quelques fidèles, Sonny Troupé, Rafael Paseiro, Olivier Juste, ainsi que la trompette de Renaud Gensane et la voix de Faustine Cressot. Le disque est salué par la critique et par le public et permet à Grégory de se produire régulièrement. On le retrouve par exemple dans le cadre du Marly Jazz Festival en 2012.

Parallèlement à l’album, les collaborations avec Sonny Troupé sont nombreuses. Grégory enregistre d’ailleurs sur « Voyages et Rêves », le premier album du batteur qui parait en 2013. Mais les deux se produisent également en duo piano et ka, très souvent, mêlant leurs influences respectives, antillaises, jazz et même classiques. Ils jouent aussi ensemble sur l’album « Terre Mère » du saxophoniste Jocelyn Ménard, paru en 2012. Grégory a aussi rejoint Franck Nicolas sur les deux derniers volumes de sa “Jazz Ka Philosophy”, Psychedelick Trio et Jazz Bèlè Philosophy, tous les deux parus en 2013.

L’année 2013 est aussi celle de Tales of Cyparis, deuxième album pour Grégory. Autour du personnage de Cyparis, célèbre rescapé de l’éruption de la montagne Pelée en 1902, il brode un univers qui raconte son histoire et ce qu’il en fit, phénomène de foire qui parcourut le monde, exhibé par le cirque Barnum. C’est Joby Bernabé qui, de sa profonde voix de conteur, fait revivre cette épopée. Si Sonny Troupé est toujours présent sur cet album, le pianiste s’est pour le reste entouré d’une nouvelle équipe formée avec Manu Codjia, Jiri Slavik, Arnaud Dolmen et Adriano Tenorio. « Tales of Cyparis », sorti chez Plus Loin Music, est à son tour encensé par la critique.

Reconnu désormais comme un pianiste qui compte dans le paysage du jazz français, il est régulièrement invité à collaborer sur de nombreux projets. Début 2014, il apparait ainsi sur le nouvel album « Jazz Racine Haïti » du saxophoniste Jacques Schwarz-Bart. Grégory Privat emmène « Tales of Cyparis » au festival Jazz in the South à St Lucia, puis en concert à St Kitts & Nevis, et alors qu’une tournée en trio se profile en Russie au mois de juin, il était invité en mars pour donner un concert solo au festival de jazz d’Izmir en Turquie. Les portes de l’international s’ouvrent en grand… Ceci se confirme avec la rencontre du contrebassiste Lars Danielsson qui l’accueille dans sa formation. À partir de 2015, Grégory tourne souvent avec le quintet du suédois sur les scènes européennes. Au passage, Grégory participe au premier album du batteur Nicolas Viccaro, aux côtés de multiples signatures prestigieuses telles que Nguyên Lê, Bill Evans, Etienne Mbappé ou Marc Berthoumieux. Cette même année, Grégory publie enfin avec Sonny Troupé, le projet Luminescence, enregistré en duo ka / piano. Grégory ne met pas pour autant ses propres projets personnels de côté et travaille à son troisième album. Enregistré en trio avec Linley Marthe et Laurent-Emmanuel « Tilo » Bertholo en janvier 2016, Family Tree sort à la fin de cette même année. À cette période, Grégory enregistre également à nouveau avec Sonny Troupé, pour son deuxième album, Reflets Denses, qui parait en avril 2017.

Grégory poursuit la collaboration avec Lars Danielsson et croise aussi la route de Manu Le Prince, David Linx, Yosuke Onuma, Jacques Schwarz-Bart ou encore Véronique Hermann Sambin. En 2020, il décide de monter son propre label, Buddham Jazz, afin d’avoir la totale liberté d’enregistrer la musique qui lui parle. Dans la foulée, il produit Soley qui inaugure le label, accompagné des fidèles Tilo Bertholo et Chris Jennings. On retrouve Grégory dans le projet pan-créole d’Olivier Ker Ourio, Singular Insularity, aux côtés d’Arnaud Dolmen, Gino Chantoiseau ou encore Christophe Zoogonès et Inor Sotolongo. L’année suivante le voit arranger le projet de la jeune chanteuse Laura Prince. En 2022, Grégory produit le deuxième album de son label, Yonn, un disque intimiste en solo, où il mêle sa voix aux claviers, en écho à la traversée récente de la pandémie et aux confinements qui l’ont jalonnée.


Mise à jour mai 2022

Autres informations

Liens internet

Discographie

Lueurs - 2022 - Elvin Bironien - Avec Elvin Bironien, Gregory Privat, Ricardo Izquierdo, Laurent Emmanuel « Tilo » Bertholo + Erik Pedurand

Yonn - 2022 - Grégory Privat - Avec Grégory Privat (piano, voix)

Soné Ka La 2 / Odyssey - 2020 - Jacques Schwarz-Bart - Avec Jacques Schwarz-Bart, Gregory Privat, Malika Tirolien, Reggie Washington, Arnaud Dolmen, Sonny Troupé + Simone Schwarz-Bart

Soley - 2020 - Grégory Privat - Avec Grégory Privat, Tilo Bertholo, Chris Jennings

Singular Insularity - 2020 - Olivier Ker Ourio - Avec Olivier Ker Ourio, Grégory Privat, Gino Chantoiseau, Arnaud Dolmen, Inor Sotolongo, Bastien Picot, Christophe Zoogonès

Skyloom - 2020 - Véronique Hermann-Sambin - Avec Véronique Hermann-Sambin, Leedyah Barlagne, Régis Thérese, Arnaud Dolmen, Ralph Lavital, Gregory Privat, Xavier Richardeau

In a Latin Mood - 2017 - Manu Le Prince - Avec Manu Le Prince, Grégory Privat, Thomas Bramerie, Lukmil Perez, Minino Garay. Guests : Giovanni Mirabassi, Julian Le Prince Caetano, Lalo Zanelli, Baptiste Herbin, Raul Mascarenhas, Gaël Le Prince Caetano, Davis Linx, Marc Berthoumieux, Acelino de Paula

Liberetto III - 2017 - Lars Danielsson - Avec Lars Danielsson, Grégory Privat, Magnus Öström. Guests : Dominic Miller, Björn Bohlin, Hussam Aliwat, Arve Henriksen, Mathias Eick, John Parricelli

Reflets Denses - 2017 - Sonny Troupé quartet Add 2 - Avec Grégory Privat, Mike Armoogum, Olivier Juste, Sonny Troupé, Thomas Koenig, Raphaël Philibert, Jonathan Jurion, Michel Alibo, Arnaud Dolmen, Christian Laviso, Djokaèl Méri, Lucile Kancel, Patrice Hulman

Family Tree - 2017 - Grégory Privat trio - Avec Grégory Privat, Linley Marthe et Laurent-Emmanuel « Tilo » Bertholo

Jam Ka Deux - 2016 - Yosuke Onuma - Avec Yosuke Onuma, Reggie Washington, Arnaud Dolmen, Olivier Juste, Sonny Troupé, Grégory Privat, Hervé Samb, Joe Powers, Simone Schwarz-bart, Jacques Schwarz-bart

Luminescence - 2015 - Grégory Privat & Sonny Troupé - Avec Sonny Troupé (ka) et Grégory Privat (pno)

Intensions! - 2015 - Nicolas Viccaro - Avec Bill Evans, Nguyên Lê, Etienne Mbappé, Fred Dupont, Grégory Privat, Dominique di Piazza, Marc Berthoumieux…

Jazz Racine Haïti - 2014 - Jacques Schwarz-Bart - Avec Jacques Schwarz-Bart, Erol Josué, Rozna Zila, Stephanie McKay, Etienne Charles, Alex Tassel, Milan Milanovic, Grégory Privat, Ben Williams, Arnaud Dolmen, Reggie Washington, Obed Calvaire

Voyages et Rêves - 2013 - Sonny Troupé - Avec Sonny Troupé, Grégory Privat, Mike Armoogum, Arnaud Dolmen, Olivier Juste – invités Kenny Garrett, Magik Malik, Linley Marthe, Stéphane Castry, Zagalo, Christian Laviso, Raymond D’Huy, Patrice Hulman

Tales of Cyparis - 2013 - Grégory Privat - Avec Manu Codjia, Jiri Slavik, Arnaud Dolmen, Sonny Troupé, Adriano Tenorio Dd…

Martinique – Jazz Bèlè Philosophy 8 - 2013 - Franck Nicolas - Avec Magic Malik, Mario Canonge, Grégory Privat, Michel Alibo, Laurent Emmanuel Bertholo, Philippe Gouyer-Montout. Invités : Sylvain Padra, Léa Maï-San Nimsay

Psychédélick Trio - Jazz Ka Philosophy 7 - 2013 - Franck Nicolas - Avec Franck Nicolas (tp), Grégory Privat (keys) & Arnaud Dolmen (dms) + Sylvain Joseph (sax), Frantz Fléreau (boula gel) & Pascal Corriu (g)

Terre Mère - 2012 - Jocelyn Ménard - Avec Dominique Bérose, Sonny Troupé, Raymond Grego, Raymond d’Huy, Grégory Privat, Gino Chantoiseau, Olivier Juste + Max Fontès, Philippe d'Huy, Fred Desplan, Steve Browman, Malika Tirolien...

Ki Koté - 2011 - Grégory Privat - Avec Grégory Privat (pno), Renaud Gensane (tp), Faustine Cressot (vcls), Rafael Paseiro (b), Sonny Troupé (dms, ka & perc) Olivier Juste (ka & perc)

1 réflexion sur “Grégory Privat – piano”

  1. Ping : Denis Lapassion rejoint la programmation de Jazz in the South | le Bananier bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com